The news is by your side.

Automobiles électriques: Toyota prévoit l’électrolyte

0 54

 

Le Team Building de Toyota a confirmé à la presse lors du Salon de Tokyo que ses ingénieurs seront capables de produire des batteries à électrolyte solide dès la première moitié des années 2020. Voilà de quoi permettre au géant japonais de distancer ses concurrents dans la course au progrès technique qui pourrait révolutionner la voiture électrique.

Car les batteries lithium ion actuelles, instables, pèchent au niveau de  la sécurité et des frayeurs que cela induit. Un tel scénario ne pourrait pas se produire avec la batterie à électrolyte solide : d’abord parce qu’en séparant physiquement ses deux électrodes par un matériau solide à structure cristalline le risque de court-circuit est très considérablement réduit et ensuite parce que même si celui-ci se produisait, la cellule grillerait littéralement, mais sans exploser et donc sans risque d’incendie. Une moindre sensibilité à la température présente des avantages corollaires : une cellule à électrolyte solide peut ainsi supporter des charges plus puissantes, et donc plus rapides, et surtout elle peut le faire sans qu’il soit nécessaire de lui adjoindre un encombrant et coûteux système de refroidissement. Parce que les cellules qui la constituent sont plus compactes et peuvent être disposées les unes contres les autres, une batterie à électrolyte solide pourrait au final stocker jusqu’à deux ou trois fois plus d’énergie qu’une unité lithium-ion actuelle à électrolyte liquide pour le même encombrement selon les chercheurs les plus optimistes dans ce domaine. Enfin, autre argument de taille, le passage à l’électrolyte solide devrait permettre d’accélérer la réduction du coût des batteries, et donc de la voiture électrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.