Aux origines du terrorisme

0 61

Croire que derrière le terrorisme il n’y a pas d’idéologie, pas d’institutions ; croire qu’il n’est pas gouverné par une stratégie pensée et qu’il est une réalité qui agit à l’aveuglette comme le laisse voir ses opérations tragiques ; croire, enfin, qu’il ne sait pas où il va ni où il mène le monde, est une erreur monumentale. Faire croire cela aux peuples et à l’opinion internationale est en soi un acte terroriste, au même titre que les horreurs perpétrées sur le terrain.

Certes, le terrorisme est aveugle lorsqu’il assassine, apparemment sans distinction,des victimes innocentes. En réalité, il n’est pas si aveugle qu’on voudrait le faire croire, car ses opérations, dans lesquelles l’humanitaire est un détail, sont commandées par des intérêts géostratégiques calculés sur le très long terme.

Le terrorisme est aujourd’hui une industrie comme l’était la mort sous le régime nazi durant la Seconde guerre mondiale. C’est une industrie dans la mesure où ses destructions, ses ravages et les charniers qu’il laisse derrière lui sont planifiés selon des agendas sinistres et des objectifs pesés et mis en perspective. Il est absolument candide de croire qu’il a tué aveuglément et qu’il n’a pas de solides bases idéologiques qui justifient son comportement. Comment autrement expliquer sa capacité à sévir aussi longtemps, et surtout dans le monde musulman ?

Reste donc à poser cette énorme et déroutante question :qui est le producteur de l’idéologie fondatrice du terrorisme et pourquoi ?

Nous pensons que la majorité de la littérature analysant cette idéologie fondatrice du terrorisme,admet que celle-ci s’est appuyée sur deux bases.

La première est le cadre programmatique structurant faisant référence essentiellement à l’école du pragmatisme anglo-saxon et l’analyse dialectique.
La deuxième est l’adaptation de ce cadre à la culture et à la pensée traditionnelle islamiques dans toute leur diversité.

Autrement dit,les idéologues du terrorisme maîtrisent parfaitement les programmes occidentaux et la pensée traditionnelle islamique. Il serait impossible, autrement, d’expliquer des expressions telles que « la force et les relations de la force », « la force mensongère »,
« la domination par la force centrale »,
« le brouillage des valeurs », « le centre et les périphéries », « la carte des intérêts », etc., existant côte à côte dans certaines ressources de référence avec des expressions politiques datant des premières années de l’Islam.

De même, comment expliquer la faculté de ces référentiels à lier des notions comme « la force et l’intérêt », « le désordre et le jihad », « la lutte et la barbarie » entre le centre et la périphérie, sans ce précieux fil conducteur entre ces concepts de l’école réaliste anglo-saxonne. dont le fondateur n’est autre que le premier philosophe de l’athéisme politique Thomas Hobbes qui aconsidéré l’être humain comme un animal méchant et sauvage de nature, et cette idéologie accolée aux Musulmans concernant l’expiation, la criminalité et la destruction sauvage sans précédent ?

N’y a-t-il donc pas là une preuve de l’existence de cette industrie suspecte du terrorisme aujourd’hui et de son idéologie fondatrice ? Et que penser de cette pléthore de lettres, de billets et de publications bénéficiant de tribunes et de publicités nationales et internationales démesurées, alors que les auteurs sont anonymes, écrivant sous pseudonymes ou cherchant, à visage découvert, à dresser les peuples les uns contre les autres ? Les actuels brillants acteurs du brouillage des repères, casseurs des valeurs humaines hyper médiatisés, ne sont-ils pas les véritables géniteurs de l’industrie du terrorisme ?

Le premier vrai pas vers la lutte contre ce fléau du 21ème siècle est d’identifier d’abord ses authentiques idéologues de l’ombre et ses promoteurs zélés dans les médias. L’âme et la pensée islamiques sont étrangères à cette industrie de laterreur.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus