The news is by your side.

B. Obama en visite d’adieu à l’Europe : D’Athènes à Berlin…

13
Barack Obama a atterri mardi matin à Athènes, où il passera deux jours avant de se rendre à Berlin. Il s’agit de son dernier voyage officiel en tant que président des Etats-Unis, dans une Europe prise de court par la course de Donald Trump à la Maison Blanche.
L’actuel locataire du Bureau Ovale doit rencontrer le président de la République Prokopis Pavlopoulos, puis le Premier ministre Alexis Tsipras, avant une conférence de presse avec ce dernier. Ce mercredi, il se rendra à l’Acropole, où il prononcera un discours sur les défis de la mondialisation, avant de rallier Berlin. Il s’agit du premier voyage d’un président américain en Grèce depuis dix-sept ans, Bill Clinton avait visité Athènes en 1999. Le gouvernement de gauche d’Alexis Tsipras a qualifié cette visite de « majeure ». Il espère que le président américain influencera les Européens, créanciers de la Grèce avec le FMI, en faveur d’un allègement de la dette publique, fardeau de l’économie grecque.

Des mesures de sécurité draconiennes étaient prises dans le centre d’Athènes par la police, qui s’est mise sur le pied de guerre et a bouclé la circulation dans plusieurs axes de la capitale. Le président américain sortant Barack Obama a confié lundi qu’il avait « bien sûr » des « inquiétudes » quant à la présidence de son successeur élu Donald Trump.
« Est-ce que j’ai des inquiétudes? Absolument. Bien sûr que j’ai des inquiétudes. Lui et moi divergeons sur tout un tas de sujets », a déclaré Barack Obama, qui a rencontré Donald Trump jeudi dernier au surlendemain de son élection.
Barack Obama a par ailleurs estimé que Donald Trump n’était « pas un idéologue mais un pragmatique », lors d’une conférence de presse moins d’une semaine après l’élection du républicain à la présidence des Etats-Unis, qui a plongé le pays et le monde dans l’incertitude.
« Je ne crois pas que c’est un idéologue. Je crois qu’au bout du compte, c’est un pragmatique. Et cela peut lui être utile, à partir du moment où il a de bonnes personnes autour de lui et qu’il sait clairement où il va », a encore dit B. Obama.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :