Balmain rejoint Valentino dans le giron du Qatar

0
Depuis le décès en 2015 du patron de Balmain, Alain Hivelin, la maison de couture cherchait preneur. C’est finalement le Qatar qui a remporté la mise, via sa société d’investissement Mayhoola, qui possède déjà la maison italienne Valentino.
L’opération permettra au fond qatari de détenir 100% du capital de Balmain. Si le montant de la transaction a été maintenu secret, le quotidien français Les Echos évoque la somme de 485 millions d’euros, un chiffre supérieur aux premières estimations comprises entre 300 et 400 millions.
Ce n’est pas la première fois que Balmain change de main depuis sa création. Après le décès de Pierre Balmain en 1982, la maison passe entre les mains d’un industriel canadien, puis est cédée à un ancien dirigeant de LVMH, Alain Chevalier. Alain Hivelin reprend ensuite la marque en 1995, et malgré un redressement judiciaire en 2004, l’entreprise est relancée par les arrivées de Pierre Decarnin en 2006 et surtout d’Olivier Rousteing, son directeur artistique depuis 2011.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus