The news is by your side.

La Banque du Liban torpille les finances du Hezbollah.

19
La banque centrale du Liban vient de se plier aux injonctions de l’Amérique en fermant une centaine de comptes appartenant à des leaders du groupe chiite…
Dans une interview donnée sur CNMC (média américain), le gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salamé, explique sa décision par sa volonté de donner la priorité « au maintien du Liban sur la carte financière mondiale. Pour cela, nous appliquons la loi américaine. Mais dans le même temps, nous devons garantir aux Chiites leur droit de continuer d’avoir recours aux banques. Nous ne voulons pas d’argent illégal dans notre système comme nous refusons qu’un nombre restreint de Libanais nuise à l’image du Liban ou à celle des marchés financiers dans le pays ».
En décembre 2015, le congrès américain votait le « Hezbollah International Financing Prevention Act » qui prévoit toute une série de sanctions contre les établissements financiers hébergeant des comptes bancaires suspectés de participer au financement du « parti de dieux » (Hezbollah). Puis, le 15 avril 2016, le Bureau de contrôle des avoirs étrangers (Ofac) du département du Trésor américain publiait une liste de 99 noms de personnes physiques ou morales faisant l’objet de sanctions.
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :