Banque mondiale et décompensation: Soutien à l’opérationnalisation de l’aide directe

La Banque Mondiale envisage d’accorder au Maroc un prêt de 100 M USD pour financer la constitution d’un identifiant national unique pour l’état civil permettant le transfert des aides monétaires aux couches défavorisées dans le cadre de la décompensation et l’amélioration de la protection sociale. Ce projet qui devait accompagner la réforme de la caisse de compensation, et qui a été mis en veille depuis la décompensation effective des combustibles, a été abandonné suite à l’absence d’un système robuste de ciblage de la population pauvre. Refaisant surface à la veille des élections, ce projet, dont le prêt accompagnant devrait être approuvé en novembre selon un confrère de la place, se profile comme une solution de ciblage pour les programmes sociaux et les subventions, dans le cadre de la réalisation d’un système global de gestion du Registre national de l’état civil. Ainsi cette mise à niveau du système de ciblage sur la base d’un dispositif précis et cohérent, alliant ciblage géographique et ciblage direct des ménages, devrait palier au système actuel de protection sociale qui demeure inefficace dans la lutte contre la pauvreté dans la mesure où les programmes lancés restent à portée limitée et mal ciblés. Et de ce fait, l’option de libéraliser le sucre, le blé et le gaz butane, des produits constituent une part importante du budget des ménages pauvres et de la classe moyenne, est susceptible d’avoir des implications sociales graves sans un mécanisme fiable d’aide et de transfert d’argent ciblés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus