Banques : le check-in de Fitch

0 59
L’agence de notation Fitch Ratings vient de procéder à l’établissement d’un bilan de santé des banques marocaines. Sanctionné par un rapport, l’agence a pointé du doigt la forte détérioration de la qualité des actifs détenus par ces banques et une profitabilité sous pression. Cette dernière principalement due à un manque de croissance au Maroc et des charges de crédits immobiliers importantes, reflétant la mauvaise solvabilité actuelle du marché de l’immobilier côté promoteurs et clientèle. Pour les experts de l’agence la qualité des actifs de ces banques est modeste selon les critères internationaux. Les principales raisons se résument dans la fragilité du secteur des PME, les difficultés rencontrées par certains opérateurs économiques nationaux et la baisse de demande de crédits en l’absence d’une forte croissance économique. Fitch Rating a attiré l’attention sur le fait que le financement des banques marocaines est solide et stable, mais basé sur les dépôts non rémunérés de la clientèle. Ce qui reflète sa dépendance de la stricte économie domestique. Pour l’agence la situation est plutôt saine au sein des trois banques franco-marocaines, à savoir Société Générale, BMCI et Crédit du Maroc, grâce à une évaluation plus stricte de la politique de crédit. Cependant, l’agence précise que les résultats des trois plus grosses banques du Maroc sont impulsés par l’activité de crédit en Afrique subsaharienne. Pour ce qui est des notes d’évaluation des banques marocaines AWB a été notée BB+/Stable/BB- et la BMCE Bank BB+/Stable/b… On regrettera que la Banque Populaire soit absente de ce palmarès. Enfin l’agence anticipe une certaine reprise de crédits pour l’année 2017 et pas avant…

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus