Baromètre social : Entre chômage et sous-emploi…

0 78
Selon la dernière note du HCP sur l’emploi au Maroc, l’économie nationale a perdu 26 000 postes d’emplois entre le T2 2015 et la même période en 2016, traduisant la perte, en raison de la mauvaise campagne agricole, de 64.000 postes en milieu rural atténuée par la création de 38.000 postes en milieu urbain. Par branche, 70.000 postes ont été créés dans le secteur des services, 41.000 dans celui des BTP et 38.000 dans l’industrie y compris l’artisanat. En revanche, le secteur de l’agriculture, forêt et pêche a perdu 175.000 postes. L’analyse des principales caractéristiques de la population active en chômage révèle que 80,3% des chômeurs sont des citadins, 63,6% sont des jeunes âgés de 15 à 29 ans, 31,8% détiennent un diplôme de niveau supérieur, 54,3% sont primo-demandeurs d’emploi, 69,3% chôment depuis plus d’un an, 29,3% se sont retrouvés au chômage suite à un licenciement et 5,9% suite à l’arrêt d’activité de l’établissement employeur. Pour sa part, la population en chômage s’est allégée de 18 000 personnes, fixant le volume global à 1 023 000 personnes à l’échelle nationale. Ainsi le taux de chômage ressort à 8,6% au T2 2016 contre 8,7% une année auparavant. Par zone, ce taux est passé de 13,4% à 12,8% en milieu urbain et de 3,3% à 3,7% en milieu rural. Le taux de sous-emploi s’est apprécié, en revanche, de 0,9 point, passant de 10,8% à 11,7% au niveau national. Il est passé de 9,7% à 10,5% en milieu urbain et de 12% à 12,5% en milieu rural.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus