BCP: Des réalisations au vert au titre de 2016

0
A l’issue de l’année 2016, le groupe banque centrale Populaire affiche des réalisations en hausse en dépit d’un contexte marqué par une contraction des marges d’intermédiation, grâce notamment aux activités de Banque de Financement et D’Investissement (+8%) et de Banque de l’International (+6%). Ainsi le résultat net consolidé ressort en quasi-stagnation à 3,0 Mrds Dhs (+0,5%).
Le RNPG s’apprécie, quant à lui, de 5,3% à 2,6 Mrds Dhs. Pour sa part, le résultat net social enregistre une progression de 6,5% à 2,0 Mrds Dhs, tiré par la hausse de 4,6% du PNB à 5,9 Mrds Dhs. Ce dernier recouvre une dégradation de 13,9% de la marge d’intérêt à 2,6 Mrds Dhs et une dépréciation de 7,6% de la marge sur commissions à 399,4 M Dhs compensées par une appréciation de 5,4% du résultat sur activités de marché à 2 025,5 M Dhs ainsi qu’un bond de 2,8 des divers autres produits nets bancaires à 939,9 M Dhs.
Par activité, le pôle Banque au Maroc et Banque Offshore participe à raison de 84,3% à la formation du RNPG, suivi de la Banque de Détail à l’international (12,2%) et des Sociétés de Financement Spécialisées (3,4%).
Dans le détail, et en termes de réalisations commerciales, l’encours des dépôts à la clientèle enregistre une progression de 3,8%1 à 259,7 Mrds Dhs (dont 24,4% provenant de l’activité agrégée), essentiellement tiré par l’augmentation de 6,4% des comptes ordinaires créditeurs à 161,2 Mrds Dhs (62,1% de l’encours de dépôts).

Dans ce contexte, la Banque revendique une part de marché de 27% sur la collecte de l’épargne nationale. En parallèle, l’encours des crédits consolidés à la clientèle limite sa hausse à 1,8% à 213,9 Mrds Dhs, généré à raison de 43,5% par l’activité agrégée, soit 93,1 Mrds Dhs (+0,5%).
Cette évolution recouvre en social une amélioration de 13% des crédits à l’équipement à 22,7 Mrds Dhs et de 12,9% à 15,3 Mrds Dhs des autres crédits, atténuées par les baisses de 9,6% des crédits à la trésorerie et à la consommation à 29 Mrds Dhs et de 2,9% des crédits immobiliers à 26,1 Mrds Dhs. Sur le plan opérationnel, le PNB consolidé s’accroît de 2% à 15,7 Mrds Dhs recouvrant une augmentation de 7% à 2,1 Mrds Dhs de la marge sur commissions, une hausse limitée de 1,7% du résultat des activités de marché intégrant des produits des autres activités de 3 963,8 M Dhs (x3,6) contre des charges de 3 206,2 M Dhs (vs. 575 M Dhs en 2015), et le léger repli de 0,8% à 10,4 Mrds Dhs traduisant l’essoufflement de l’activité d’intermédiation de la Banque. Pour leur part, les charges générales d’exploitation s’alourdissent de 5,1% à 7,9 Mrds Dhs, pour un coefficient d’exploitation en dégradation de 1,5 point à 50,4%.
Par conséquent, le RBE consolidé recule de près de 1% à 7,8 Mrds Dhs. Le coût du risque consolidé augmente, lui, légèrement de 2,1% à 3,3 Mrds Dhs tandis qu’en social, les dotations aux provisions nettes des reprises pour créances et engagements par signature en souffrance reculent de 13,3% à 1,4 Mrds Dhs.

Au volet contentieux, l’encours des créances en souffrance au niveau du Groupe s’accroît de 6,3% à 17,3 Mrds Dhs par rapport à fin 2015, portant le taux à 7,6% (+0,3 point). Parallèlement, le stock de provisions pour créances en souffrance augmente de 11,3% à 13,2 Mrds Dhs fixant le taux de provisionnement à 76,2% (+3,4 points).
Au-delà de cet effort, le Groupe a constitué une enveloppe additionnelle pour risques généraux de 317 M Dhs au titre du risque pays, portant l’encours de PRG à 2,2 Mrds Dhs. De surcroît, le Groupe dispose d’un fonds de soutien dont l’encours a été alimenté pour se situer à 3,2 Mrds Dhs, contre 2,6 Mrds Dhs en décembre 2015.
Enfin, sur le volet de la rémunération de l’actionnaire, le Conseil d’Administration devrait proposer à la prochaine AGO la distribution d’un dividende de 6 Dhs par action contre 5,75 Dhs en 2015, soit une progression de 4,3%.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus