The news is by your side.

BCP : L’agroalimentaire au centre des régionales de l’investissement d’Agadir

0 258

A l‘ouverture de cette rencontre, Jalil Sebti, Directeur Général de la Banque Commerciale et Mohamed El Haimer, Président du Directoire de la Banque Populaire Centre-Sud, ont rappelé le potentiel d’investissement de la région, relevé lors de la première édition de la tournée s’élevant à 1,2 Mrd DH de besoins de financement, dont 48% ont été concrétisés : des chiffres qui témoignent du fort dynamisme de la région Souss-Massa.

El Mahdi Arrifi, Directeur Général de l’Agence pour le Développement Agricole (ADA), a souligné que « le développement de l’amont agricole repose sur quatre leviers : la préservation des ressources naturelles, l’amélioration du rendement des filières agricoles, le développement de l’agrégation et la priorité au capital humain ». Les débats se sont poursuivis lors d’un premier panel consacré à l’industrie agroalimentaire avec les principaux acteurs du secteur (ONSSA, FENAGRI, CGEM …). Ces derniers sont revenus sur les gisements d’opportunités d’investissement qu’offre l’écosystème agro industriel, estimé à 10 Mrds DH et apporté des éclairages sur l’arsenal des offres d’accompagnement apportés aux entreprises visant l’amélioration de la compétitivité des unités de valorisation. Un partage d’expérience a été réalisé par la COPAG acteur de référence dans la région, mettant en avant les avantages de l’agrégation, prôné par le groupe comme levier de développement de ses différentes filières de valorisation.

Les initiatives déployées par les différents organismes publiques et privés pour la promotion de l’investissement des TPME au niveau de la région ont formés les sujets phares du second panel. Dans ce domaine, et pour capter les opportunités à l’international, Mounir Ferram, Directeur Exécutif de l’ASMEX, incite les industries marocaines, à miser sur trois facteurs clés : l’agilité, la performance et l’innovation. Le ministère de l’Industrie et du commerce a dévoilé le bilan d’une part de la Task Force Souveraineté qui a capté un nombre important de projet dont 25% opérant dans l’agro-industrie et d’autre part celui de la Task force export, avec un potentiel à l’export de 50 Mrds DH identifié au niveau des principaux secteurs de la région Souss Massa dont 8,9 Mrds DH pour le secteur de l’industrie agroalimentaire.

L’AMDIE, l’AMEE et le CRI de la région Souss Massa ont également pris part à ce panel en exposant la palette des mesures d’accompagnement proposées aux opérateurs leur facilitant le développement de leurs exportations et la conquête de nouveaux marchés porteurs. Lors du troisième panel, consacré aux « Dispositifs de Financement et d’Accompagnement », les échanges ont porté sur les améliorations apportées aux offres visant le soutien du secteur industriel. « Pour soutenir les PME dans le contexte actuel, nous avons relevé les plafonds de garantie à 15 MDH par opération et à 30 MDH vis-à-vis de la même entreprise », a annoncé à cette occasion M. Hicham Zanati Serghini, DG de Tamwilcom.

Après la présentation des différentes solutions d’accompagnement et de financement offertes par la Banque au profit des opérateurs de l’industrie agroalimentaire, les représentants de la Salle des Marchés du groupe BCP ont détaillé les solutions de couverture mises à la disposition des entreprises opérant à l’international visant à optimiser les risques liés à la volatilité des cours de change et à la fluctuation des prix de matières premières.

En marge de cette rencontre, la Banque Populaire Centre-Sud a signé une convention tripartite avec la Chambre de Commerce, d’Industrie et de Services Souss-Massa (CCIS SM) et la Confédération Générale des Entreprises du Maroc de la région (CGEM SM). Celle-ci a pour objectif de développer l’esprit entrepreneurial et encourager la création d’entreprises innovantes dans la région. À travers ce partenariat, la Banque Populaire du Centre-Sud entend accompagner la régionalisation du Plan d’Accélération Industrielle en faveur des écosystèmes industriels ainsi que la mise en œuvre des projets d’investissement, notamment dans le domaine du développement durable (énergie solaire, énergie éolienne et économie d’eau). Les travaux de cette journée se sont poursuivis dans l’après-midi avec plus d’une centaine de rencontres B2B qui ont permis aux investisseurs de bénéficier du conseil et de l’accompagnement d’experts de la Banque, de ses filiales, ainsi que plusieurs de ses partenaires nationaux et régionaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.