BMCE BANK : Des résultats semestriels au vert

0
Le groupe bancaire marocain BMCE Bank Africa a annoncé, dans un communiqué avoir réalisé un bénéfice net de 1,25 Mrds Dhs au premier semestre 2016, en hausse de 18% par rapport à la même période de 2015, profitant de la forte progression des activités de marché et la bonne tenue de l’activité d’intermédiation, compensant entièrement l’augmentation du coût du risque. Au niveau des réalisations commerciales, l’encours consolidé de créances à la clientèle ressort en recul de 3,1% à 167,9 Mrds Dhs depuis fin 2015, dans le même sens que l’encours en social qui décline de 5,5% à 107,2 Mrds Dhs (63,8% du consolidé), tiré à la baisse par le repli de 45,6% des autres crédits à 11,8 Mrds Dhs. Parallèlement, les dépôts de la clientèle consolidés augmentent de 1,5% à 181 Mrds Dhs, provenant à 68,5% de l’encours en social qui, lui, progresse de 2,4% à 124,1 Mrds Dhs profitant essentiellement de la hausse de 4,6% à 66,3 Mrds Dhs des comptes créditeurs. Cette évolution s’accompagne d’une amélioration de 0,7 pt de la part des ressources non rémunérées à 58,4%, alors que le ratio de transformation baisse de 4,4 pts à 92,8%. Au volet opérationnel, le PNB consolidé s’apprécie de 13,2% à 6,7 Mrds Dhs, intégrant un bond de 86,3% du résultat des activités de marché à 1,0 Mrds Dhs et des accroissements de 6,3% à 4,4 Mrds Dhs de la marge d’intérêt et de 3,5% à 1,0 Mrds Dhs de la marge sur commissions. Par pôle d’activité, la Banque au Maroc s’accapare 45,6% du PNB consolidé du Groupe, suivie des activités internationales (44%) et des Services Financiers Spécialisés (6,3%). Le reliquat provenant du pôle gestion d’actifs & Banque d’Affaires (3%) et des autres activités (1,1%). En dépit d’une hausse de 9,2% à 3,6 Mrds Dhs des charges générales d’exploitation dans un contexte de renforcement du réseau (+37 agences sur un an à 708 unités), le coefficient d’exploitation consolidé s’améliore de 2 pts à 53,1% (-4,2 pts à 46,3% en social). Au vu de ces évolutions, le RBE consolidé progresse de 18,1% 3,1 Mrds Dhs. Pour sa part, le coût du risque consolidé s’élargit de 30,7% à 1,1 Mrds Dhs (-8% des dotations nettes des reprises aux provisions pour créances et engagements par signature en souffrance à 501,8 M Dhs). De leur côté, les créances en souffrance brutes -CES- affichent une légère hausse de 0,7% à 7,2 Mrds Dhs par rapport à fin 2015 pour un taux de contentieux en augmentation de 0,3 pt à 6,4% (un taux de sinistralité Groupe de 7,9%) tandis que l’encours des provisions pour CES augmente de 10,4% à 5,3 Mrds Dhs pour un taux de provisionnement de 73,6% (+6,5 pts). Dans ces conditions, le RNPG s’améliore de 17,5% à 1,3 Mrds Dhs. Par pôle d’activité, ce résultat est généré à raison de 50,8% par l’activité de la Banque au Maroc (+2,9 pts), de 35,9% par les activités internationales (27% en Afrique et 9% en Europe) et de 6% par la gestion d’actifs & Banque d’Affaires; La différence émanant des sociétés de financement spécialisés (5,7%) et des autres activités (1,6%). Enfin, le Groupe a communiqué ses principales orientations stratégiques à horizon 2020, dont l’ouverture d’une centaine d’agences au Maroc et en Afrique Subsaharienne, le renforcement de la présence dans les pays à fort potentiel, la consolidation des activités existantes et le développement de nouvelles niches porteuses (Banque participative et Green Business), le développement des synergies intra-Groupe, l’ambition de devenir leader du digital au Maroc et en Afrique, et la poursuite de la consolidation des structures organisationnelles.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus