Bon premier semestre pour le GBCP : Croissance glocale

85

Défiant la morosité de la conjoncture, le Groupe banque centrale populaire (GBCP) maintient ses indicateurs financiers et économiques en croissance. Durant un premier semestre ponctué par la décélération des crédits et un accroissement des risques, le GBCP a pu améliorer ses principaux agrégats financiers.

Au moment où son produit net bancaire se situant à 8,1 milliards de dirhams (Mrds Dhs) a augmenté de 5,5 %, le GBCP a consolidé son PNB qui a progressé de 5% pour atteindre les 7 Mrds Dhs, traduisant un fort positionnement du groupe en termes de collecte d’épargne avec une augmentation de 2,4% des dépôts. Ceux-ci se chiffrent pour la première fois dans son histoire à plus de 40 Mrds Dhs. Sur les six premiers mois de l’exercice en cours, le GBCP a drainé plus de 7 MMDH de collecte additionnelle auprès des particuliers, réalisant ainsi une forte progression en ce qui concerne les résidents, mais aussi les Marocains du monde. C’est ce qui ressort des interventions du top management du groupe à l’occasion de la présentation des résultats mardi à Casablanca. Avec une progression de 2,6 % des crédits distribués, le groupe a consolidé sa part de marché (25 %) faisant confirmer sa place en étant un important contributeur au financement de l’économie. Sur ce volet, le groupe a pu enregistrer une progression de 4,2 % (1,2 Mrds Dhs) sur les crédits d’investissement. Une hausse imputée essentiellement à la stratégie d’extension du groupe. Il y a lieu de noter que l’extension du réseau des agences au Maroc bat son plein. La banque a pu croître le nombre total d’agences de 58 sur une année glissante le portant ainsi à 1.413 à fin juin. A ces agences, il faut ajouter également plus de 2.307 points de distribution et 1.732 guichets automatiques. Le Président directeur général Mohammed Benchaaboun a précisé que le résultat net part du groupe a marqué une croissance significative de 13 % et s’est établit à pas moins de 1,4 Mrds Dhs. Ce qui a permis de maintenir le résultat net à 1,7 Mrds Dhs. Tout en soulignant que la montée des créances en souffrances a poussé le groupe à constituer des provisions de 314 MDH.
En ce qui concerne l’évolution de l’activité du groupe à l’international, M.Benchaaboun a mis en exergue le développement soutenu des activités du groupe en l’occurrence de sa filiale ivoirienne Banque Atlantique (Atlantic Business International ABI). Cette dernière dont le capital a été ouvert à un fonds anglais, qui devrait injecter 100 millions de dollars pour accélérer son développement, a affiché une progression de 10 % de son produit net bancaire. Cette performance est tirée par une appréciation de son activité de collecte des dépôts et de distribution des crédits ( respectivement de 15 % et 24%), a permis à ABI d’augmenter sa contribution au PNB du GPBC (13 % au lieu de 12% l’année dernière). A noter qu’avant cette ouverture de capital, le GBCP détenait pas moins de 75 % du holding Atlantic Business International actif dans 8 pays d’Afrique de l’Ouest francophone. Une présence que le GBCP compte consolider en affichant clairement son ambition d’étendre ses activités africaines. « Les premiers mois de l’exercice en cours ont connu l’ouverture d’une succursale à la Guinée-Bissau rattachée à la Banque Atlantique de la Côte d’Ivoire », a indiqué M.Benchaaboun en précisant que cette pénétration permettra d’étendre la présence du groupe à l’ensemble des pays de la zone UEMOA (union économique et monétaire ouest-africaine).

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus