Bourse de Casablanca : La léthargie reprend !

0 70

Après un T1 2015 positif, la Bourse des Valeurs de Casablanca ressort fragilisée durant le mois d’avril pour clôturer le quatrième mois de l’année  sur un trend baissier. En attestent les indices phares du marché qui clôturent le 4ème mois de l’exercice sur un fort retrait mensuel de -3,24% à 9 937,38 points pour le MASI et -3,36% à 8 145,46 points pour le MADEX.

Le marché Actions est incapable de continuer sur la lancée positive du premier trimestre et clôture le 4ème mois de l’année en cours en net repli. Cette situation témoigne de l’atonie dont souffre la BVC depuis plusieurs semaines. Le marché ayant été impacté par la conjonction de plusieurs événements dont la prolifération des Profit-warning avec, en prime, un silence du régulateur (13 au total): Samir, Managem, sa filiale SMI, CMT, Alliances, Centrale Laitière, Involys, Zellidja, Jet Contractors…, etc. La détérioration des résultats de certaines sociétés phares de la cote participe aussi à l’atonie du marché aboutissant ainsi à une masse bénéficiaire globale en dégradation de 13,1% à 22,6 Mrds Dhs. Dans ce sillage, la valorisation globale du marché ressort à 501,33 Mrds Dhs en chute de 16,62 Mrds Dhs comparativement avec le 31 mars 2015, soit un retrait de -3,21%, le MASI accusant une forte perte mensuelle de 3,24 % à 9 937,8 pts au moment où le MADEX se déleste de 3,36% à 8 145,46 points. Au cours du mois d’avril, le volume des transactions a enregistré une importante baisse, traduisant le repli des opérations aussi bien sur le marché de blocs que sur le marché central. Ce dernier a drainé un volume de 1,4 milliard de dirhams, soit un montant quotidien moyen de 63,6 MDH contre 119,5 millions le mois précédent. De même, les opérations effectuées sur le marché de blocs se sont chiffrées à 581,1 MDH contre 2,1 milliards enregistrés en mars.

LES GROSSES CAPIS TRINQUENT
Le repli de l’indice de référence de la Bourse reflète les dépréciations de la quasi-totalité des indices sectoriels. En effet, s’accaparant une part de 64,58% de la capitalisation boursière flottante, les indices « Banques », « Télécoms», « Bâtiments & Matériaux de construction » et « Immobilier », affichent des poids respectifs de 37,67%, 19,45%, 13,90% et 7,45%. Aussi 18 secteurs sur les 22 cotés ont affiché des variations négatives. Dans ce sens, et subissant la contre-performance accusée par ses deux titres Delattre Levivier Maroc (-14,74%) et Stroc Indsutries (-1,71%), l’indice «Ingénierie & biens d’équipements industriels» se positionne en queue de peloton avec une régression mensuelle de 8,84%. La filière des «Pétrole et gaz » accuse une baisse mensuelle de -8,19% imputable aux deux valeurs Afriquia Gaz (-9,07%) et SAMIR (-5,42%). Pour sa part, la branche « Sylviculture et papier » fléchit de 8,13% à cause de la perte subie par son unique titre Med Paper. En revanche, l’indice des « Boissons » tire son épingle du jeu, au titre du mois d’avril 2014, en se plaçant en tête de liste des performances mensuelles avec une ascension de 4,21%, grâce au bon comportement affiché par son titre Brasserie du Maroc (+5,00%). En 2ème rang, figure le secteur « Chimie » qui se bonifie de 1,69%, tirant profit de l’accroissement de l’action SNEP (+3,70%). En 3ème position, se situe l’indice « Agroalimentaire et production » qui affiche une légère progression mensuelle de +0,62%, attribuable à ses deux valeurs Lesieur Cristal (+3,55%) et Centrale Laitière (+0,95%). Cependant, la perte de l’élan de la BVC émane, particulièrement, de la dépréciation de la quasi-totalité des Blue-chips, et en l’occurrence les valeurs : Lafarge Ciments (-8,01%), Ciments du Maroc (-5,19%), BMCE Bank (-4,35%), Attijatiwafa Bank (-4,00%) et Wafa Assurances (-3,25%). Ces cinq valeurs participent, à elles seules, à hauteur de -1,77% à la contre-performance accusée par le marché durant le mois d’avril 2015. Dans le détail, et s’agissant des valeurs du secteur bancaire, excepté le CDM qui a vu son cours augmenter de 4%, l’ensemble des titres ont enregistré des baisses, dont les plus importantes ont concerné BMCE (4,3%), ATTIJARIWAFA BANK (4%) et BMCI (4%). Le repli de l’indice des sociétés de financement reflète les baisses de 0,4% de TASLIF et de 5,4% de la valeur EQDOM. En revanche, les cours d’AXA CREDIT, de MAROC LEASING et de MAGHREBAIL ont stagné d’un mois sur l’autre tandis que celui de SALAFIN a enregistré une hausse de 1,3%. Pour ce qui est des sociétés d’assurance, les cours de l’ensemble des valeurs ont enregistré des contreperformances en avril, avec notamment un repli de 3,3% de la valeur WAFA ASSURANCE. Par ailleurs, sur les 74 titres cotés, 14 ont pu résister au mouvement baissier du marché en clôturant le quatrième mois sur des variations allant de +0,95% jusqu’à +23,37%. On cite dans ce sens le rebond d’ALLIANCES de +12,20% suite à la crise dont souffre le pôle Construction du groupe immobilier, qui a obligé la société cotée de communiquer sur un plan stratégique visant le renforcement de ses fondamentaux ainsi que l’assainissement de sa situation financière.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus