The news is by your side.

Bruxelles exclue Rabat du fonds de lutte contre l’immigration

9
L’UE a annoncé mardi dernier le lancement d’un plan quadriennal, d’investissements de 8 milliards d’euros, qui seront alloués entre 2016 et 2020 à un groupe de pays du Sud, dits « prioritaires », pour lutter contre le déversement des flux d’immigration clandestine. Le Maroc a été évincé de cette liste à cause de problèmes « purement diplomatiques », liés on s’en doute à l’arrêt de la Cour européenne de justice sur la validité de l’accord commercial liant Rabat et Bruxelles, et incluant les provinces sahariennes.

Ces responsables européens, cités par Europa Press,, ont souligné qu’avec le Maroc, eon a besoin de plus de temps pour les pourparlers. Les Marocains sont actuellement très mécontents de l’UE, à cause de l’arrêt de la Cour européenne de justice, à propos de l’accord commercial Maroc – UE qui inclut le Sahara’’. En sus, on tenu à préciser les eurocrates,‘‘ les chiffres sont là, le Maroc n’est pas un grand pays d’origine de l’immigration clandestine vers l’Europe’’.
Tunisie, Libye, Ethiopie, Niger, Nigeria, Sénégal, Mali, Jordanie et Liban sont les pays pressentis pour cette aide financière européenne. Reste à savoir si Bruxelles ira jusqu’au bout de son engagement à l’heure où l’accord passé avec la Turquie, pour les mêmes motifs, connaît des turpitudes. Et pour la partie turque, l’UE n’a pas hésité à mettre sur le tapis 6 milliards d’euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :