Perspective MED
Actualité à la une

CAN 2019: Les Pharaons se démarquent


C’est l’Egypte qui a été choisi pour abriter la phase finale de l’édition 2019 de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de football, à l’issue de la réunion, mardi à Dakar, du comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF). L’annonce, faite par le président de la CAF, Ahmad Ahmad, permet au pays des Pharaons d’accueillir, pour la cinquième fois, pareille compétition panafricaine. AU grand dam de l’Afrique du Sud. La dernière CAN organisée par l’Egypte remonte à 2006.
En novembre dernier, le Cameroun s’est vu retirer l’organisation de la compétition, pour cause, notamment, de retards dans les travaux d’infrastructures.


Le Sénégal est choisi cette année pour organiser le gala des CAF awards où sera décerné notamment, le titre du meilleur joueur africain de l’année. L’international égyptien Mohamed Salah (Liverpool/Angleterre), est en compétition, pour ce trophée du Ballon d’Or africain, avec son coéquipier sénégalais Sadio Mané et le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang (Arsenal/Angleterre).
On signalera aussi que la Guinée a “accepté” d’organiser la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) en 2025, plutôt qu’en 2023, entérinant un glissement du calendrier après le retrait de l’édition 2019 au Cameroun, a annoncé lundi la Confédération africaine de football (CAF). En 2014, la CAF avait attribué les trois prochaines CAN d’un coup: 2019 au Cameroun, 2021 à la Côte d’Ivoire et 2023 à la Guinée. Or, après le retrait de l’organisation au Cameroun en 2019, la CAF a décidé de procéder à un décalage, attribuant l’édition 2021 à ce pays et l’édition 2023 à la Côte d’Ivoire, ce qui laissait en suspens le sort de la Guinée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More