The news is by your side.

Carnage à Dohuk : Rien ne va plus entre Bagdad et Ankara

0 181

A l’annonce de la nouvelle de l’attentat à la bombe turc, les Irakiens de diverses régions ont réagi en organisant plusieurs manifestations condamnant le ciblage de civils lors de l’attentat de Dohuk mercredi. La station balnéaire du village de Barkh, dans le district de Drakar du district de Zakho dans le gouvernorat de Dohuk, au Kurdistan irakien, a été la cible de tirs d’artillerie lourde, tuant 8 civils et en blessant des dizaines.

Le ministère irakien des Affaires étrangères a remis jeudi à l’ambassadeur de Turquie à Bagdad une lettre de protestation. Plus, Bagdad exige d’Ankara de « présenter des excuses officielles pour le crime de Dohuk et à indemniser les familles des martyrs et des blessés », comme le signale la chaine libanaise Al-Mayadeen.  Le gouvernement irakien a convoqué le chargé d’affaires irakien en Turquie, après avoir ciblé une station touristique dans le gouvernorat de Dohuk, dans le nord de l’Irak. Bagdad a également annoncé qu’il avait déposé une plainte auprès du Conseil de sécurité concernant les attaques turques, suite au ciblage de la station touristique, et qu’il prenait « une série de mesures pour mettre un terme la répétition des attaques turques en Irak ».

Les Irakiens ont pleuré les victimes de l’attentat turc qui, selon les autorités irakiennes, a fait 9 morts parmi les civils dans une station balnéaire du Kurdistan. Les corps ont été transportés par avion militaire de Dohuk à l’aéroport d’Erbil, avant d’atterrir à l’aéroport international de Bagdad.

Ankara s’était empressé de nier, à plusieurs reprises, toute responsabilité dans l’attaque et a accusé le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) d’en être l’auteur.

Nombre de députés irakiens ont annoncé un mouvement pour présenter un projet de loi visant à réglementer les relations irako-turques, et ont exigé « l’expulsion de l’ambassadeur turc en Irak, le retrait de l’ambassadeur irakien, la rupture des échanges commerciaux avec la Turquie et le boycott des produits turcs. »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.