Casablanca face à ses sabots : Un contrat saute pour ferrer un autre !

0 77
Ahurissant ! Les élus de la ville de Casablanca n’ignorent pas les désagréments que leur causent les sabots qui immobilisent les véhicules pour défaut de « péage ». Comme ils ne sont pas censés ignorer la loi (la jurisprudence étant source de loi, il est interdit à toute entreprise gérant les parkings payant d’immobiliser un quelconque véhicule). Pourtant, ils ont décidé de confier la gestion du stationnement à péage dans la zone de Sidi Belyout (8000 places), à la SDL Casa Développement en lieu et place de PAG Parking dont le contrat arrive à expiration en 2017 redevable à la communauté d’arriérés estimés à plusieurs millions de dirhams. Nombre de Casablancais s’interrogent sur le bien fondé d’une telle décision des autorités de la métropole au regard du précédent rbati. Comme ils s’insurgent sur le mauvais guidage de la société de développement local (SDL) Casa Développement appelée à reprendre la gestion de l’ensemble du stationnement dans la métropole. N’est-il pas plus opportun de charger cette entité de faire son travail de développement en envisageant des solutions plus pertinentes à la mobilité des Casablancais que celle qui consiste en une chasse sans merci aux contrevenants qui refusent de payer, par principe, le droit au stationnement qui n’en est pas un aux yeux de la loi ?

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus