Deal du siècle

La majorité des Marocains s’opposent à Israël

Un nouveau sondage vient confirmer, en ces temps difficiles de « Deal du siècle » promu par l’administration US, que les Marocains sont plus susceptibles de défendre la cause palestinienne par rapport aux autres pays de la région. L'enquête réalisée par Conrad-Adenauer-Stiftung, Think tank allemand, est catégorique, Elle confirme que 70% des Marocains interrogés ont une impression défavorable d'Israël.

Dubaï se couche face aux desiderata de Tel-Aviv

Des dirigeants d’entreprises basées dans les colonies israéliennes de la Cisjordanie occupée se sont rendus à Dubaï pour des entretiens avec des sociétés émiraties, ont rapporté les médias israéliens. De quoi raviver la colère des Palestiniens qui tablent sur le mouvement BDS pour pénaliser l’occupation israélienne.

Après Riyad et Doha, E. Cohen cible Mascate, Rabat et Niamey

La multiplication des sorties médiatiques des responsables israéliens qui louent « la normalisation » avec des pays arabes et musulmans a tout pour intégrer la case de « la guerre psychologique ». C’est dans ce cadre là qu’il faudra lire l’annonce par le chef des sécuritaires israéliens de nouveaux pactes avec l’Arabie saoudite et le Qatar. Et bien au-delà.

Washington se plie en quatre pour Israël au grand dam de Mahmoud Abbas

Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a condamné l’accord signé entre Israël et les Etats-Unis visant à étendre la coopération scientifique aux colonies israéliennes, une décision que certains considèrent comme un premier pas vers la reconnaissance américaine de la souveraineté israélienne sur la Cisjordanie occupée.

Normalisation avec Israël: Du vin pour Abou Dhabi

En parallèle, après l’accord de normalisation conclu entre Israël et les Emirats arabes unis, Abou Dhabi a décidé de saper les efforts de la campagne BDS (Boycott Désinvestissement Sanctions), en annonçant l’importation du vin israélien produit dans le Golan syrien occupé.

La normalisation avec Israël ne passe pas au Soudan

Plusieurs formations politiques soudanaises montent au créneau depuis que le pouvoir intérimaire a pris la décision de normaliser ses relations avec l’entité sioniste. Ils dénoncent une dérive inacceptable. Un front unifié du refus est désormais constitué pour dire non à un pacte que l’opinion soudanaise rejette en majorité.

Les pressions du Mossad sur Riyad se précisent

Le chef du Mossad (service de renseignement israélien), Yossi Cohen, a révélé lors de discussions à huis clos que l’Arabie saoudite attend les résultats des présidentielles américaines afin d’offrir un « cadeau » au président élu.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus