Médias

SNMP, un syndicat de presse de plus… 

A l’heure où l’univers médiatique vit une période des plus difficiles de son histoire, la CDT a cru bon de mettre en orbite un syndicat de presse. Cette nouvelle structure entend s’enraciner dans les douze régions. 

Le SNPM se rebiffe sur la visite contestée de J. Kushner

Le Syndicat national de la presse marocaine dément avoir apposé sa signature sur une pétition condamnant la visite de Jared Kushner au Maroc, prévue le 22 décembre. Dans un communiqué publié jeudi soir, le SNPM assure que son inscription «sans sa consultation» sur la liste des signatures constitue une «fraude qui ne peut être tolérée».

Le SNPM dit niet à la normalisation médiatique 

Le Syndicat national de la presse marocaine (SNPM) a annoncé son rejet de toute normalisation ou contact médiatique avec l’entité israélienne, au détriment des «droits légitimes et inaliénables du peuple palestinien, des valeurs de paix, de coexistence et de dialogue qui préservent les droits de tous». 

Salaheddine Ghomari s’en est allé

Le journaliste-présentateur Salaheddine Ghomari est décédé, dans la soirée du jeudi 10 décembre, après avoir succombé à un arrêt cardiaque. Dans le cadre de la nouvelle programmation d’information de 2M, il allait s’occuper de la préparation et de l’animation d’un nouveau rendez-vous d’actualité.

Le SNPM se paie M. Ziane pour ses sorties hasardeuses

En réaction aux sorties médiatiques de Mohamed Ziane, dans lesquelles il accusait les journalistes marocains de « ne pas s’acquitter convenablement de leur mission et d’abuser des deniers publics », le Syndicat national de la presse marocaine (SNPM), a rejeté toute tentative « d’impliquer des journalistes dans des conflits qui leur sont étrangers ».

« JLSS », l’ami exigeant du Maroc, a tiré sa révérence

Jean-Louis Servan Schreiber qui a investi au Maroc dans l’hebdomadaire « La Vie Economique », aujourd’hui propriété d’Azizz Ahennouch, ministre de l’Agriculture, s'est éteint samedi à l'âge de 83 ans, des suites du Covid-19, à Paris. Ceux qui l’ont fréquenté lors de son passage au Maroc garderont de lui l’image d’un amoureux du Royaume qui a tenté de donner à la presse marocaine une autre dimension. 

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus