Opinions

Éditoriaux, chroniques et points de vue

Le Nord, encore ?!

La Covid-19 a encore frappé fort avec 14 morts de plus dans le compteur. Mais dans le pays, il y a pire que la pandémie. La preuve ? A Tanger, dans le sous-sol d’une villa transformée en usine textile, 28 personnes ont trouvé la mort en ce début de semaine par noyade. Qui incriminer ? Le Ciel, plus clément que d’habitude, qui vient rappeler que la force de la nature peut se traduire en déluge ? L’industriel indélicat qui fait travailler dans des conditions inhumaines des ouvrières du textile ?…

L’alerte Fnideq…

Le Maroc est-il condamné à perdre son nord socialement et politiquement après avoir engrangé des acquis non négligeables sur le plan économique ? La question se pose avec acuité à l’heure où une alerte a retenti depuis Fnideq, « temple » de la contrebande que la mansuétude de l’Etat a laissé faire et laissé circuler avant de prendre conscience des enjeux d’une économie parasitaire qui mine le tissu productif local et détruit le lien social.

Mahmoud Cherki, ancien DTN: « Le Handball national en régression »

Mahmoud Cherki est le premier directeur technique national de la Fédération Royale Marocaine de Handball. Un cadre technique hautement qualifié . Suite à la très modeste participation de la sélection marocaine au mondial pour la septième fois, Mahmoud Cherki livre son point de vue sur le Handball national au Maroc. Sans langue de bois, Mahmoud Cherki dresse un tableau pas reluisant. Le Handball national comme d'autres sports collectifs souffrent de problèmes structurels face à un ministère qui…

Nourreddine Iraki, président-délégué du MAS: « Le Comité Provisoire a échoué dans sa mission »

Les mois se suivent et se ressemblent sans que les trois comités provisoires qui s’y sont succédé ne parviennent à faire sortir la Fédération Royale Marocaine de Basket-ball du cercle vicieux dans laquelle elle s'enfonce encore. Les bourdes et l’incompétence de l'actuel président du Comité Provisoire qui fait cavalier seul et est de mèche avec ceux qui sont poursuivis en justice et qui doivent être sanctionnés ont compliqué la situation. ‘’Perspectives‘’ ouvre le débat pour la troisième fois…

Peu ragoûtant ce bouillon de culture, là !

De guerre lasse, nombre d’acteurs de la scène culturelle ont chargé le ministère de bien des maux qu’un Othmane El Ferdaous a intérêt à soigner pour éliminer la gangrène qui affecte le département qu’il chapeaute depuis à peine quelques mois.

El Ferdaous, Zaatout et le petit lait !

Miloudi Chaghmoum. Qui en sait quelque chose ? Personne, si l’on excepte ses anciens étudiants et condisciples qui regrettent de voir l’un des romanciers et essayistes les plus prolixes dans le Royaume mourir à petit feu. Pourtant, la Culture, ce département hérité (même s’il est déshérité) par Othmane El Ferdaous, quadra plus « technocrate » que « politique », n’a pas bougé le petit doigt pour venir en aide à cet intellectuel que la maladie consume. A contrario, le ministre n’a pas hésité à…

Enterrer Adnane … et pendre Assid & Co!

Les réseaux sociaux étaient au bord de la saturation au cours de ces dernières 48 heures. En cause, le débat enragé qui a accompagné le triste sort rencontré par Adnane, cet enfant arraché aux siens par un pédophile doublé d’un meurtrier.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

J'ai commencé à avoir des crises de migraine systématiques, alors je me suis rendu à la pharmacie www.europeangeneric.com pour obtenir des médicaments contre le vasospasme cérébral. Les maux de tête s'accompagnaient de fréquentes nausées, de douleurs musculaires, de troubles de la vue, de dépression, de vomissements et de troubles de la coordination des mouvements. Des analgésiques et des médicaments non stéroïdiens bien choisis ont permis de soulager rapidement les symptômes de la migraine et de réduire le risque de complications telles que les crises, les accidents vasculaires cérébraux et les gonflements du cerveau.