Climat

Les chiffres glaçants du réchauffement climatique

Une kyrielle de modèles a tenté d'évaluer, depuis quelques années déjà, le coût économique du changement climatique. Mais selon des chercheurs, ils ont jusqu'alors négligé l'importance des effets de la variabilité des températures. Avec pour conséquence, une sous-estimation du coût de notre inaction climatique de plusieurs dizaines de milliards d'euros par an.

L’océan mondial se réchauffe dangereusement 

Ceux qui avaient nourri des doutes quant à la pertinence du rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) sur le réchauffement, sans relâche, de l'océan mondial depuis 1970, ont tout faux. Les données du programme Copernicus étayent la thèse du GIEC en assurant que l'océan connaît une augmentation de température sans précédent.

L’Egypte tenté par la voiture électrique

Le gouvernement égyptien a annoncé que la première voiture électrique assemblée en Egypte sortira d’ici fin 2021. Elle sera lancée dans le cadre d’un partenariat signé avec l’entreprise chinoise Dongfeng pour relancer la Nasr Automobile Company, entreprise égyptienne d’automobile.

La banquise se liquéfie à vue d’œil 

La fonte des glaces est inquiétante. La banquise d'été en Arctique s'est réduite, en 2020, à la deuxième superficie la plus petite jamais enregistrée, après 2012, selon des observations satellites révélées lundi 21 septembre par le National Snow and Ice Data Center  aux Etats-Unis.

Réchauffement climatique: Ces riches qui pompent l’air !

Selon un rapport d'Oxfam, les 1 % les plus riches du monde émettent deux fois plus de gaz à effet de serre que la moitié la plus pauvre de la population. L'ONG appelle à une « justice sociale et climatique », notamment en incluant cette notion dans les plans de relance économique des pays après le coronavirus. La période analysée s'étend de 1990 à 2015. Une période au cours de laquelle les émissions de CO2 ont augmenté de près de 60 % au niveau mondial, avec une hausse de plus de 1 °C.

Le réchauffement climatique alarme les chercheurs 

Le niveau des mers pourrait monter d’une quarantaine de centimètres d’ici la fin du siècle en raison de la fonte des calottes glaciaires due au réchauffement climatique, avertit une nouvelle étude publiée jeudi. Des scientifiques de près de 40 instituts spécialisés internationaux ont modélisé deux scénarios d’émissions de gaz à effet de serre du Giec, le groupe des experts de l’ONU sur le climat, pour cette étude, objet d’une série de publications dans la revue Cryosphère.

Les émissions de CO2 se libèrent 

Après un déclin temporaire dû au confinement et au ralentissement de l'activité économique liés à la pandémie de Covid-19, les émissions de gaz à effet de serre sont reparties en direction de leur niveau d’avant la pandémie, a prévenu l’Organisation météorologique mondiale (OMM).

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus