Droits humains

Le Maroc toujours actif à l’OPCAT

Une nouvelle consécration pour le Maroc à la huitième réunion des Etats parties aux protocole facultatif à la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants (OPCAT).

Des diplomates européens solidaires des Palestiniens menacés d’expulsion

Si Benyamin Netanyahu assure que le projet d’annexion d’une partie de la Cisjordanie est désormais « suspendu », la colonisation n’en finit pas de raviver le drame palestinien. Dans le sud de la Cisjordanie, près d'un millier de Palestiniens pourraient voir leurs villages détruits par Israël. Les représentants de 18 pays et organisations internationales ont apporté, lundi, leur soutien aux Palestiniens.

Les Palestiniens réprimés en Israël sans témoins 

Alors que rien ne semble arrêter le processus de colonisation relancé par Israël, en dépit des protestations internationales, la soldatesque israélienne persiste à réprimer les Palestiniens désarmés. Tel-Aviv qui refuse que la communauté internationale témoigne de ce qui a court dans l’entité sioniste, y compris dans les prisons où les Palestiniens sont réprimés, n’a pas renouvelé les visas au personnel du Haut commissariat aux droits de l’homme. 

Une firme canadienne échappe de justesse à un procès pour « esclavage » en Erythrée

Une compagnie minière canadienne échappe aux mailles de la justice en concluant, à la dernière minute, avec les plaignants un accord.  Nevsun Ressources Ltd était poursuivie pour « esclavage » et « travail forcé » en Erythrée, suite à la plainte d'anciens employés qui travaillaient alors qu'ils étaient enrôlés dans le redoutable service militaire obligatoire auquel est astreinte la jeunesse du pays. 

En Afrique du Sud, la haine raciale ressurgit 

Cyril Ramaphosa, chef de l’État sudafricain, a mis à garde Lundi contre les violences à caractère racial. « Cet incident montre à quel point le brasier de la haine raciale peut facilement être rallumé » a t il alerté en commentant le dernier meurtre d’un fermier blanc. 

Qui se soucie du drame des détenus palestiniens ?

Le détenu palestinien Maher al-Akhras poursuit sa grève de la faim pour le 75ème jour consécutif. Il a rejeté l’offre de relaxe qui lui a été faite par les autorités d’occupation israélienne. Solidaire de son sort, sa femme l’a rejoint dans sa grève de la faim. 

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus