Règlement du dossier saharien: Alors que la solution politique est privilégiée, le Polisario recourt aux menaces

Le Conseil de sécurité de l’ONU a tenu, mercredi, des consultations à huis clos sur la question du Sahara marocain, durant lesquelles les membres du Conseil ont réaffirmé leur plein soutien au processus politique mené sous les auspices exclusifs des Nations-Unies depuis 2007. Face à une telle réaffirmation, les séparatistes du Polisario ont opté, eux, pour la surenchère. En menaçant le Maroc de conclure des accords de défense mutuelle avec des Etats. 

Le mandat de la Minurso en question au Conseil de sécurité 

Les 12 et 14 octobre, deux réunions techniques ont été tenues par le Conseil de sécurité en vue de l’examen de la situation de la Minurso. La première a été consacrée aux pays contributeurs à la mission onusienne alors que la deuxième a connu la présentation par le Canadien Colin Stewart d’un briefing des Quinze sur les développements relevés par les casques bleus onusiens depuis avril dernier dans les provinces sahariennes.

La normalisation avec l’Iran conditionnée par la diplomatie marocaine

Nasser Bourita, ministre  des Affaires étrangères a affirmé dans une déclaration à Sky News Arabia qu’il était hors de question que le Maroc rétablisse ses relations diplomatiques avec l’Iran, sans que ce dernier n’apporte la preuve «contraire de ce qui est évident pour nous dans son soutien clandestin aux séparatistes» du Front Polisario.

Pourquoi A. Tebboune a chargé, une fois de plus, le Maroc

Une fois de plus, le Président algérien a consenti au rituel qui fait les affaires de ses véritables soutiens en s’attaquant de front au Maroc dans le dossier du Sahara. Rien d’étonnant lorsqu’on sait que c’est la nomenklatura de l’armée nationale populaire (ANP) qui fait et défait les Présidents. 

Josep Borel attendu à Rabat fin octobre

Le Haut Représentant de l'Union européenne pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité, Josep Borrel, s’apprête à effectuer une visite à Rabat. Le responsable européen est attendu, le 27 octobre au Maroc pour. «une visite de travail axée sur le renforcement du partenariat entre l'UE et le Royaume». 

Le Maroc critique l’Algérie sur le dossier des réfugiés de Lahmada

A Genève, une fois de plus, les représentants du Maroc et de l’Algérie se sont renvoyés les critiques à l’occasion du débat général de la 71e session du Comité exécutif du Programme du Haut-Commissariat des Nations unies pour les Réfugiés, programmé du 5 au 9 octobre. C’est le dossier saharien qui déchire toujours les deux parties. 

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus