Justice & droits Humains

SAM vs DGAPR : La culture des droits humains en question

La Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR), tout comme l’ensemble des établissements pénitentiaires, traite avec les instances représentatives des avocats, à travers tout le Royaume, conformément à la loi et dans le cadre de la coopération et la confiance mutuelle, étant convaincue de la contribution importante de ces instances au système judiciaire et de leur rôle dans le soutien des justiciables et la défense de leurs droits, souligne mercredi la DGAPR.

Le plaidoyer d’Amina Bouayach en faveur de l’abrogation de la peine de mort

Lors d’un panel tenu sous le thème « violations des droits de l’homme liées à l’application de la peine de mort, en particulier en ce qui concerne le point de savoir si l’application de la peine de mort a un effet dissuasif sur le taux de criminalité », la présidente du CNDH a salué « le combat de longue date des défenseurs des Droits de l’Homme au Maroc, contre la peine de mort, qui ne tient ni à une certaine idéologie ou culture, ni au dogmatisme d’un esprit quelconque ».

Des migrants secourus au large d’Al-Hoceima

Un bâtiment relevant du 1er bataillon d’infanterie de marine, en collaboration avec le cormoran de la Brigade de la Gendarmerie Royale d’Al Hoceima, a porté secours, tôt lundi, au large du poste de surveillance Espalmadero (région d’Al Hoceima), à 59 Subsahariens candidats à la migration irrégulière qui étaient à bord d’une embarcation pneumatique, apprend-on de source militaire.

20 février, plus qu’un effet de mode…

Il y a dix ans cela, des milliers de Marocains ont battu le pavé dans plusieurs villes pour réclamer la fin de la corruption et de la tyrannie, plus de démocratie et de la dignité. Le Baromètre arabe a réalisé un sondage de la société marocaine en 2020. A en croire ledit travail, les raisons ayant favorisé l’émergence du Mouvement 20 février sont toujours là, prégnantes.   

Le Maroc dénonce l’exploitation des enfants de Tindouf 

En toute impunité, les séparatistes du Polisario persistent à enrôler de force les enfants sur le territoire algérien. Cette dérive criminelle se poursuit en violation flagrante du droit international et des droits les plus élémentaires de l’enfant et ce, sous le regard de la communauté internationale et de l’ONU.

Saadeddine El Othmani mobilisé contre la violence faite aux femmes

Lors d'une rencontre avec la présidente du Comité national chargé des femmes victimes de violence, Zhour El Horr et des membres du comité,  Saadeddine El Othmani a affirmé, mardi à Rabat, que l'éradication du fléau de la violence faite aux femmes nécessite une mobilisation collective qui intègre les secteurs gouvernementaux et les institutions officielles compétentes, outre une coopération avec les organisations de la société civile et autres composantes de la société.

Le textilien derrière le drame de Tanger en prison

Le propriétaire de l'unité industrielle de textile à Tanger où plusieurs personnes ont trouvé la mort le 8 février, a été placé en prison en attendant l'achèvement des procédures d'enquête, annonce mercredi un communiqué du procureur du roi près le Tribunal de première instance de Tanger.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus