CESE scrute la conjoncture nationale

L’économie du pays va mal !
La note de conjoncture annuelle du CESE, dont le projet a été présenté en mars dernier aux membres du Conseil, dresse des constats alarmants sur la situation économique et sociale, à l’opposé des assurances du gouvernement. Les bonnes performances en terme de croissance « cachent la poursuite du ralentissement du rythme de développement du PIB non-agricole». Ce qui témoigne d’un « repli de la dynamique économique ». Cette situation est d’autant plus inquiétante que l’année dernière « a enregistré la première baisse des crédits bancaires à l’équipement. Ce qui signifie que l’investissement privé ne se porte pas bien. Le CESE s’inquiète, également, de l’évolution de la dette publique qui s’établit déjà un niveau suffisamment élevé, et ne pourrait augmenter davantage sans mettre à risque sa soutenabilité. Le document du CESE pointe, également, la tension sociale qui a marqué 2015 et qui ne pourrait se prolonger sans déséquilibrer la stabilité des fondements de la cohésion sociale.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus