Changement climatique : Le salut par l’agriculture biologique

0
Le rôle que pourrait jouer l’agriculture biologique dans la lutte contre le changement climatique et dans la promotion de la diversité était au centre des débats tenus en Zone verte de la COP22 par la Fédération Interprofessionnelle Marocaine de la filière Biologique (FIMABIO). S’exprimant à cette occasion, Andre Leu, président de la Fédération internationale des mouvements d’agriculture biologique (IFOAM), a souligné le potentiel de l’agriculture biologique dans le soutien au momentum mondial pour combattre le changement climatique avant d’atteindre le point de non-retour : « L’agriculture bio peut aider à inverser le changement climatique car elle peut ôter le CO2 de l’atmosphère et le stocker en tant que matières organiques du sol », a-t-il expliqué, notant qu’un système biologique ordinaire peut stocker près de 3,5 tonnes de CO2 par hectare et par an. Labourant dans le même sens, le président de la FIMABIO a appelé le gouvernement marocain à inclure l’agriculture biologique dans ses plans de résilience climatique. Au cours de l’événement, la FIMABIO a distribué un document intitulé « Manifeste pour un Maroc bio et pour le soutien du bio en Afrique », appelant à inclure la promotion de l’agriculture bio dans l’agenda de la COP22.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus