CIH BANK : L’impact du « halal »

0 67
Durant ce premier semestre de l’année, l’activité de la CIH Bank a été marquée par l’adoption d’un nouveau plan stratégique 2016-2020 qui a eu pour effet le déploiement opérationnel réussi du nouveau système d’information « Novabank » dans les agences ainsi que le renforcement de son offre digitale intégrée aux autres canaux de distribution. Il a été aussi marqué par l’intégration dans le périmètre de consolidation de la filiale dédiée au projet Banque participative QMB COMPANY qui a eu pour impact des réalisations financières en consolidé en baisse. En effet, l’encours de dépôts enregistre une hausse de 4,8% à 24,4 Mrds Dhs, intégrant des dépôts à vue en progression de 5,4% à 19,1 Mrds Dhs (78,3% du total des dépôts), remplaçant une partie des CD et permettant ainsi l’optimisation des coûts des ressources et des DAT stables à 5,3 Mrds Dhs. En parallèle, les crédits sains s’apprécient de 2,8% à 34,7 Mrds Dhs par rapport à fin 2015, recouvrant d’un côté une légère augmentation de 0,7% des crédits immobiliers à 24,3 Mrds Dhs (+4% de l’encours pour la promotion immobilière et +0,8% pour les crédits acquéreurs), soit 73,5% du total de l’encours sain. Les crédits hors immobilier ont enregistré pour leur part une progression de 8,3% des à 9,2 Mrds Dhs tirée par la hausse des crédits de trésorerie (+8% à 2,7 Mrds Dhs) et des crédits à la consommation (+7,1% à 5,2 Mrds Dhs). De son côté, le total bilan consolidé progresse légèrement de 0,4% à 45,1 Mrds Dhs. Au volet opérationnel, le PNB consolidé s’accroît de 5,6% à 913 M Dhs sous l’effet de la croissance de la marge nette d’intérêt -MNI- (+1,3% à 732 M Dhs) et de la marge sur commissions (+41%). Le PNB social ressort en quasi-stagnation (+0,2%) à 758,8 M Dhs en dépit de la croissance de 3,5% de la MNI à 587,4 M Dhs (+3,5%) tandis que celui de SOFAC progresse de 21,5% à 157,3 M Dhs profitant notamment d’une hausse de 10,3% de la MNI à 132,6 M Dhs. Le coût du risque s’établit, lui, à 105,7 M Dhs (contre 64,8 M Dhs au S1 2015), soit un taux de coût du risque de 0,29%. Dans ces conditions, le RNPG ressort en retrait de 5,2% à 180,5 M Dhs recouvrant également l’effet de la prise en charge one shot des frais d’établissement du projet de Banque participative. Cette régression intervient en dépit une progression de 8,1% du RN social à 216 M Dhs et une appréciation de 35,1% du RN de SOFAC à 33,6 M Dhs. Enfin il est à signaler qu’en application des dispositions de son plan stratégique, le Conseil d’Administration a adopté un programme d’émissions obligataires de 4 Mrds Dhs devant s’étaler sur la période 2016-2020.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus