Ciment: L’assiette de la taxe change

0 76

Pour alléger la note fiscale, notamment la taxe spéciale sur le ciment, les cimentiers ont procédé à l’absorption de leurs filiales de béton. Cette stratégie a privé le Trésor d’une bonne partie de la taxe sur le ciment utilisé pour la production de béton. En effet, les ventes aux filiales représenteraient un peu plus de 16% de la production de ciment. Le ministère de Finances s’est rendu compte du stratagème et a décidé d’en revoir les dispositions. Ainsi, la loi de finance 2015 prévoit non plus d’imposer les ventes, mais la production.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus