Climat des affaires : Sombre tableau selon Bank al-Maghrib

0 88

Selon les résultats trimestriels de l’enquête de conjoncture de Bank al-Maghrib, les industriels jugeraient le climat des affaires défavorable durant le deuxième trimestre de l’année 2016. Ainsi pour ce qui est des conditions de production, les industriels déclarent que l’approvisionnement aurait été difficile dans les branches de la mécanique et métallurgie au moment où les conditions ont été déclarées normales dans les branches de l’agroalimentaire et de la chimie et parachimie. Les stocks de matières premières et des demi-produits auraient, quant à eux, été à un niveau normal selon la majorité des industriels, à l’exception des industriels du « textile et cuir » dont les chefs d’entreprise estiment qu’elles seraient à un niveau inférieur. Les effectifs employés auraient, pour leur part, observé une stagnation recouvrant une baisse pour les industries de la « chimie et parachimie » et les industries du « textile et cuir » et une hausse pour le secteur « mécanique et métallurgie ». Concernant l’évolution des effectifs au cours des trois prochains mois, les industriels s’attendent à une stagnation reflétée particulièrement dans les branches de la « chimie et parachimie » et de la « mécanique et métallurgie ». Au niveau des coûts unitaires de production, les industriels auraient observé une hausse et ce, pour l’ensemble des branches. Sur le plan financier, les dépenses d’investissement seraient en progression par rapport au T1 2016 et devraient continuer cette amélioration au cours du troisième trimestre de cette année.

Enfin, l’accès au financement bancaire a été jugé normal par 85% des industriels et difficile selon le reste avec un coût de crédit en baisse après avoir été en stagnation un trimestre auparavant.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus