Perspective MED
Actualité à la une

CMR : Colère des pensionnaires

Contrairement à toute attente, la CMR a pris sur elle de priver quelque 20.000 retraités et ayants-droit de leur pension depuis le 20 octobre dernier. Ce qui a motivé cette décision prise par la Caisse marocaine des retraites (CMR) serait la révision et l’examen du fichier de 97.000 retraités, annonce-t-on. Dorénavant, la CMR exige des retraités de présenter des certificats de vie et aux veuves de prouver qu’elles ne se sont pas remariées. Quant aux enfants orphelins pris en charge, âgés entre 16 et 21 ans, ils devront présenter des certificats de scolarité.
Nul besoin de revenir sur la colère des retraités motivée par leur privation de ce qui leur garantit leur pain quotidien. Mais il est judicieux de soulever la question suivant à l’heure où la vénérable CMR, objet d’une réforme inachevée, a subi des audits sous toutes les coutures : fallait-il procéder de la sorte au lieu d’informer les bénéficiaires de ses services sur tout le processus de régularisation de situation qui s’impose ? Voilà une tare de plus à mettre à l’actif d’une administration vermoule jusqu’à la moelle par des réflexes surannés. Osera-t-on changer d’approche ?

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More