Colonisation israélienne: « Le oui, mais… » de Washington

0
« L’existence des colonies n’est pas un obstacle à la paix. Mais la construction de nouvelles colonies, ou l’expansion des zones existantes hors de leurs limites, pourrait ne pas aider à atteindre cet objectif. » C’est en ces termes que la Maison Blanche vient de réagir aux multiples décisions prises par le gouvernement israéliens visant à grignoter davantage de territoires palestiniens au détriment d’une Autorité palestinienne qui conditionne toute solution de paix à l’arrêt de la politique expansionniste israélienne.
Le président Trump se trouve-t-il contrarié dans ses plans par le Premier ministre israélien Netanyahu qui aurait commis une erreur, selon les médias américains, de ne pas avoir prévenu Washington de ses plans ? Le communiqué précise en tout cas que l’administration Trump n’a pas encore de position officielle sur « l’activité autour des colonies ». De la même manière, le déménagement annoncé de l’ambassade américaine à Al-Qods a été remis à plus tard.
Bref, un flou qui est mis à profit par Tel-Aviv alors que la nouvelle administration US se contente d’une « mise au point amicale », à la veille du déplacement très attendu à Washington de Benyamin Netanyahu le 15 février prochain.
En tout cas, côté palestinien, on n’hésite plus à brandir la menace du retrait de la reconnaissance de l’entité israélienne par l’Autorité palestinienne. Plus, les Palestiniens affichent désormais leur ambition d’intégrer les rangs d’organisations internationales susceptibles de mettre à nu les politiques israéliennes qui tournent le dos à la reconnaissance de la cause palestinienne.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus