Commerce international: Les effets de la guerre USA-Chine se confirment

0 25
Commerce international: Les effets de la guerre USA-Chine se confirment

Le commerce international est sous tension depuis que la guerre déclarée par les USA à la Chine s’est déclarée. Les chiffres de l’OCDE attestent de cette réalité.

La croissance du commerce international de marchandises entre les pays du G20, corrigée des variations saisonnières et exprimée en dollars US courants, est restée faible au premier trimestre de 2019.

Selon les derniers chiffres de l’OCDE, les exportations du G20 ont légèrement augmenté de 0.4% par rapport au trimestre précédent, tandis que les importations ont diminué de 1.2%. Comparé au troisième trimestre 2018, après la mise en vigueur de la première série des nouvelles mesures tarifaires affectant le commerce entre les États-Unis et la Chine, les exportations du G20 ont diminué de 0.8% et les importations de 2.7%.

Les importations des États-Unis se sont contractées (moins 1.9%) au premier trimestre de 2019, dont celles en provenance de Chine qui ont diminué de 12% (selon les données provisoires) soit la plus forte baisse jamais enregistrée.

En Chine, les importations ont également continué de baisser (moins 0.5%, après la contraction de moins 6.0% du trimestre précédent).

Les exportations, quant à elles, ont augmenté de 3.9% en Chine et de 0.7% aux États-Unis, mais restent inférieures aux niveaux élevés de 2018.

Par le biais des chaînes logistiques étroitement intégrées, le commerce international des autres économies asiatiques a également été affecté par la montée des tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine, tout comme les taux de change avec le dollar américain.
Les exportations et les importations ont diminué considérablement en Indonésie (respectivement moins 4.3% et 15.3%), au Japon (moins 2.3% et moins 4.7%) et en Corée (moins 7.1% et moins 7.7%).

Les économies de la région non membres du G20 ont également connu une baisse importante de leurs échanges.
Dans les autres économies du G20, seul le Royaume-Uni a enregistré une forte croissance de ses exportations (6.2%) et de ses importations (5.0%), en partie à cause du stockage des entreprises et de l’accroissement de l’activité du commerce international en raison de l’incertitude concernant le Brexit.

Dans les économies restantes du G20, les exportations ont augmenté modérément en Australie (1.1%), au Mexique (1.1%), dans la zone UE 28 (1.0%), en Allemagne (0.9%), en Inde (0.8%) et en France (0.7%), et les importations ont augmenté fortement en Turquie (5.3%) et en Russie (3.5%).

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus