The news is by your side.

Conférence annuelle de l’ASEA : La Bourse de Casablanca place la relance économique au cœur du débat

0 353

Placée sous le thème « Les marchés financiers, moteurs essentiels de l’émergence de l’Afrique», cette 24ème édition des Conférences annuelles de l’ASEA, abritée par la Bourse de Casablanca, promet un agenda riche avec à la clé la participation d’éminents intervenants internationaux. Les travaux de la conférence ambitionnent, à travers différents panels, de donner des réponses à de multiples questions stratégiques relatives au développement des marchés financiers africains en particulier et à la croissance économique du continent en général. Comment accélérer le développement des marchés financiers en Afrique ? Quels enjeux et défis de financement à l’épreuve du changement climatique ? Comment anticiper l’avenir des technologies disruptives ? … Autant de problématiques qui seront traitées durant la première journée de la conférence, qui se tient en ligne à partir de la Bourse de Casablanca.
Ce n’est pas tout. La présentation d’un important rapport de l’IFC sur : «Les entreprises publiques dans les économies émergentes et en développement – Leçons tirées de 30 ans de succès et d’échecs» est à l’ordre du jour.
La journée du 25 novembre, quant à elle, mettra la lumière sur le projet de liaison des bourses africaines dans le cadre de l’intégration des marchés du continent, le financement mixte, le financement des PME et l’investissement d’impact. Il est à noter que c’est pendant cette deuxième journée que sera présenté le rapport de l’ASEA sur le développement durable.
Les panels seront animés par une trentaine d’experts internationaux venant de différents pays du monde tels que le Royaume Unis, les Etats Unis d’Amérique, l’Afrique du Sud, l’Arabie Saoudite, le Botswana, le Cameroun, l’Egypte, les Emirats Arabes Unis, Maurice, le Kenya, le Maroc, le Nigeria, le Sénégal et le Togo.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.