The news is by your side.

CONJONCTURE : L’industrie reprend des couleurs

13
Les résultats de l’enquête mensuelle de conjoncture du mois d’octobre de Bank Al Maghrib indiquent globalement une amélioration des indicateurs du secteur industriel selon les chefs d’entreprises. Dans ce sens la production aurait augmenté avec un Taux d’utilisation des capacités qui ressort en progression à 71%. De même, les ventes auraient enregistré une hausse aussi bien sur le marché local qu’étranger. Pour leur part, les commandes globales se seraient améliorées, avec toutefois un carnet de commandes resté à un niveau inférieur à la normale. L’amélioration de la production aurait concerné l’ensemble des branches de l’industrie à l’exception de la « chimie et parachimie » où la production aurait connu une stagnation. Dans ces conditions, le TUC s’est établi à 53% dans la « chimie et parachimie », à 73% dans l’ «agroalimentaire», à 72% dans le « textile et cuir » et à 68% dans la « mécanique et métallurgie ».
S’agissant des ventes, leur progression reflèterait celle de l’ensemble des branches d’activité à l’exception de la « chimie et parachimie » et du « textile et cuir » où elles auraient connu une stagnation. Les ventes locales auraient marqué une amélioration dans l’ensemble des sous-branches à l’exception de l’« industrie automobile » et de l’ « industrie textile » où elles auraient stagné et de l’ « industrie chimique » où elles auraient baissé. Les expéditions à l’étranger auraient, quant à elles, progressé dans les principales sous-branches à l’exception du « travail des métaux » et de l’ « industrie chimique » où elles auraient accusé un repli et de la « métallurgie » où elles auraient stagné. En ce qui concerne les commandes, elles se seraient améliorées dans la « chimie et parachimie » et dans la « mécanique et métallurgie » et auraient marqué une stagnation dans le « textile et cuir » et dans l’«agroalimentaire». Dans ces conditions, le niveau des carnets de commandes aurait été normal dans l’ « agroalimentaire », dans la « chimie et parachimie » et dans la « mécanique et métallurgie » et inférieur à la normale dans le « textile et cuir ». Pour les trois prochains mois, les industriels s’attendent globalement à une hausse de la production et des ventes aussi bien locales qu’à l’étranger, et ce, pour l’ensemble des branches d’activité. Cependant, près du tiers des chefs d’entreprises indiquent ne pas avoir de visibilité quant à l’évolution future de la production et des ventes.
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :