The news is by your side.

Convention contre la torture : Le Maroc siège au CAT

0 127

En lice avec 11 candidats, la candidature du Maroc a recueilli 93 voix et ce, grâce à une importante mobilisation de l’ensemble de l’appareil diplomatique, a souligné le ministère dans un communiqué.
Ce vote a eu lieu durant les travaux de la 18e réunion des États parties à la convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradantes tenues ce lundi à Genève. Le Maroc a signé la convention le 18 janvier 1986 et l’a ratifié le 21 juin 1993. Il s’agit de la 7e élection du Royaume aux organes des Nations unies des droits de l’Homme au cours des deux dernières années, assurant sa présence dans sept organes de traités des droits de l’Homme de l’ONU.
Le Royaume du Maroc, ajoute le communiqué, s’est engagé depuis longtemps dans le renforcement et la promotion des droits de l’Homme, sous l’impulsion du Roi, en entamant un long processus visant la mise à jour de son arsenal juridique ainsi que la création d’institutions nationales œuvrant pour la protection des droits et la prévention contre toute forme de torture ou traitement inhumains.
Le comité contre la torture est l’organe qui surveille l’application de la convention et est composé de 10 experts indépendants «de haute moralité et possédant une compétence reconnue dans le domaine des Droits de l’Homme».
A. Rouwane a occupé durant sa carrière le poste de secrétaire général de la délégation interministérielle aux droits de l’Homme et il a été élu, le 28 novembre 2020 à Niamey, membre de la Commission permanente indépendante des droits de l’Homme de l’Organisation de la coopération islamique.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.