The news is by your side.

Coopération luso-marocaine : Affaire de main d’œuvre…

0 125

L’accord a été paraphé à l’issue d’un entretien par visioconférence entre Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, et Augusto Santos Silva, ministre d’État et des Affaires étrangères du Portugal,.
Il vise à répondre à la demande croissante des travailleurs marocains en définissant les procédures d’admission et de séjour applicables à des citoyens marocains pour l’exercice d’une activité professionnelle au Portugal, et en renforçant la coopération entre les deux pays dans le domaine de la gestion des flux migratoires réguliers.
De ce fait, cet accord prévoit notamment le processus de sélection et de recrutement des travailleurs, les conditions générales de travail et de formation, le regroupement familial et la sécurité sociale et l’imposition. L’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC) et son homologue portugais, l’IEFP, seront chargées de la mise en œuvre de ses dispositions, sous la supervision des autorités gouvernementales concernées.
Deuxième du genre jamais signé par le Portugal, après celui avec l’Inde, l’accord prévoit l’instauration d’une Commission mixte composée de représentants des autorités compétentes des deux parties en vue d’assurer le suivi et l’échange d’informations régulières.
La cérémonie de signature s’est déroulée en présence du ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Mohammed Sadiki, et du ministre de l’Inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences, Younes Sekkouri.
Lors de leurs entretiens, N. Bourita et A. Santos Silva se sont accordés à faire de la 14e session de la réunion de haut niveau, prévue au Portugal, une occasion pour donner aux relations bilatérales une impulsion à la hauteur des ambitions partagées.
Dans le domaine économique, le Maroc et le Portugal ont renforcé leurs relations par la création en novembre dernier d’un conseil d’affaires qui s’assigne pour objectif de recentrer les priorités, de consolider les acquis et d’explorer de nouvelles pistes novatrices pour un partenariat économique avancé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.