The news is by your side.

COP 26 de Glasgow : Les appels pressants du patron de l’ONU seront-ils entendus ?

0 347

La COP26, se déroule depuis le 31 octobre à Glasgow, en Écosse. Le chef de l’Onu, a pris la parole lundi 1er novembre à l’ouverture du Sommet des dirigeants mondiaux pour dépeindre la situation dans ce domaine. « Les six années écoulées depuis l’Accord de Paris sur le climat ont été les six années les plus chaudes jamais enregistrées. Notre dépendance aux combustibles fossiles pousse l’humanité au bord du gouffre », a-t-il constaté.
Selon lui, l’humanité est confrontée aujourd’hui à un choix déterminant. Soit les hommes arrêtent ce qui provoque le changement climatique, « soit cela nous arrête ». « Il faut cesser de brutaliser la biodiversité, de nous tuer avec du carbone, de traiter la nature comme des toilettes, de brûler, de forer et d’exploiter plus profondément. Nous creusons nos propres tombes », a-t-il affirmé.
« Les récentes annonces d’action climatique pourraient donner l’impression que nous sommes sur la bonne voie pour renverser le phénomène. C’est une illusion », a-t-il déclaré. Il a évoqué le dernier rapport sur les plans nationaux d’action climatique (CDN) qui indique que, même s’ils sont réalisés, le monde resterait toujours condamné à une augmentation « catastrophique » de 2,7 degrés Celsius.
« Nous nous dirigeons toujours vers une catastrophe climatique », a-t-il souligné. Et d’appeler à des actions concrètes immédiates en vue de réduire les émissions mondiales de 45% d’ici 2030.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.