Course à la Maison Blanche : Plus de transparence sur le capital santé des candidats

0 66
Hillary Clinton doit être en Caroline du Nord ce jeudi 15 septembre pour un premier meeting depuis son problème de santé. La candidate est au repos depuis son malaise public dimanche 11 septembre qui a provoqué une polémique sur la santé des candidats à la présidentielle. Une pneumonie a été diagnostiquée même si le dernier bulletin de son médecin explique qu’elle est en forme et apte à occuper les plus hautes fonctions.« Je suis ravi de pouvoir remplacer Hillary. Elle l’a si souvent fait pour moi, il est bien temps que je lui rende la pareille », a déclaré l’ex-président et mari de la candidate à la présidentielle américaine. Bill Clinton plaisante : « Hillary va bien », assure-t-il aux militants rencontrés dans le Nevada.
Loin de ces débats enjoués, la controverse bat son plein quant à la santé des deux candidats en lice pour la Maison Blanche. Si les débats sont nourris sur leur état général, il n’en reste pas moins que sur le déficit de transparence que les joutes vont bon train.
A la suite du malaise d’Hillary Clinton, Donald Trump a promis de rendre publics ses examens médicaux. Son précédent certificat, de l’aveu même du médecin, avait été rédigé à la va-vite, dans des termes où l’on reconnaissait la patte de Donald Trump. « Jamais aucun candidat dans l’histoire des Etats-Unis n’a été en meilleure santé », avait écrit le praticien.
Comme à son habitude, Donald Trump a fait de cette affaire un spectacle. Il doit participer ce jeudi soir à une émission de télé-réalité avec le célèbre docteur Oz. Les premières fuites sur ce programme ne révèlent rien d’autre que le poids du milliardaire, autour de 120 kg…

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus