The news is by your side.

Crédit agricole: Le pivot du SIAM

10

Dans son rôle primaire de financeur de l’agriculture et de son développement, le groupe Crédit agricole du Maroc (CAM) ne cesse de se réinventer pour accompagner l’éclosion de ce secteur à forte valeur ajoutée. Ainsi, lors du SIAM, le groupe a multiplié les conventions de partenariats  qui le lient aux différentes branches de secteur agricole. De l’échange d’expériences internationales à la  formation professionnelle, en passant par l’appui à l’amont et à l’aval agricole, les équipes de Tariq  Sijilmassi n’ont pas lésiné sur les moyens pour développer leur cœur de métier.  Ainsi, dans le volet national, la banque verte  a conclu 4 conventions avec l’Office de la formation professionnelle et la promotion du travail (OFPPT) en vertu desquelles les deux parties s’engagent à développer leur coopération en termes de valorisation du capital humain, de formation continue, de l’assistance au recrutement et de l’accès au financement des TPE. La deuxième convention signée a pour but le financement et l’accompagnement de l’Agence de développement agricole (ADA) à travers la mise en place d’une offre bancaire adaptée en faveur des projets agricoles, agro-industriels, para-agricoles ou encore ceux concernant le milieu rural. Dans la même veine, la banque a conclu des conventions en vue d’accompagner et financer l’amont et l’aval de la filière de la riziculture, et ce en promouvant les actions scientifiques de la Fédération interprofessionnelle du riz ainsi que les actions promotionnelles de la filière. Enfin, la banque a également signé une convention de partenariat avec Sonacos-Finis visant à financer et accompagner des agriculteurs en vue de faciliter leur accès aux intrants commercialisés par la Sonacos. Côté partenariat international, le CAM a scellé deux accords-cadres avec les Pays-Bas en vue de développer la filière laitière, notamment en ce qui concerne le développement de l’élevage bovin laitier et  la mobilisation de l’assistance technique hollandaise au profit des petites coopératives laitières de la région de Doukkala. Côté sud, la banque s’est alliée à la Caisse nationale de Crédit Agricole du Sénégal (CNCA) dans le but de mettre en place un partenariat technique et financier qui pourrait être profitable aux deux banques à travers notamment des visites croisées d’échange d’expériences ainsi que des missions d’assistance ponctuelles, ou encore  la mise en place de lignes de financement et/ou de prêts interbancaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :