Perspective MED
Actualité à la une

Crédit Bancaire: Décélération conjoncturelle?

Selon Bank Al Maghrib, l’encours des crédits bancaires aurait connu à fin février un repli de 0,7% à 793,6 Mrds Dhs. Cette décélération de la croissance en glissement annuel du crédit bancaire est attribuable d’une part, au ralentissement des concours à l’équipement à 6,6% après 7,3% et d’autre part, à la décélération des prêts à caractère financier à 7,7% après 15,2%. Le taux de progression des crédits à la consommation est revenu de 5,6% à 5,2% et les facilités de trésorerie ont vu leur baisse s’atténuer à 3,1% après 5,1%. Pour ce qui est des crédits à l’immobilier, leur taux de progression est resté inchangé à 3,8% avec un ralentissement des prêts à l’habitat à 4,9% après 5,2% et une atténuation de la baisse de ceux à la promotion immobilière de 0,9% à 0,1%. Par secteur institutionnel, les concours alloués au secteur non financier ont progressé de 3,1% au lieu de 3% le mois précédent. Cette évolution reflète un accroissement de 2,2% après 2% des crédits au secteur privé avec une hausse de 4,2% après 3,7% des prêts aux ménages et de 0,4% après 0,5% de ceux aux sociétés non financières privées. En revanche, le taux de progression des crédits accordés aux sociétés non financières publiques est revenu à 14,5% après 17,2% en janvier.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More