Crédit du Maroc : Poursuite de l’allégement du coût du risque

Au titre des neuf premiers mois de l’année 2016, le Groupe Crédit du Maroc double sa capacité bénéficiaire et ce malgré l’atonie de son activité. En termes de performances commerciales, les prêts et créances sur la clientèle ont reculé de 1,9% à 36,3 Mrds Dhs, comparativement à fin décembre 2015. En revanche, les dettes envers la clientèle ont affiché une légère hausse de 0,5% à 38,6 Mrds Dhs. Côté profitabilité, le PNB consolidé s’est bonifié de 4,2% à 1 632,0 M Dhs, porté par ses trois composantes à savoir la marge d’intérêt (+1,4%), la marge sur commissions (+8,3%) et le résultat des opérations de marché (+46,1%). Pour leur part, les charges générales d’exploitation ont enregistré une hausse limitée de 2,2% à 849,4 M Dhs. De facto, le coefficient d’exploitation affiche une amélioration de 103 points de base à 52,0%. De même, le coût du risque poursuit son allégement en 2016, en affichant une contraction de 29,2% à 386,6 M Dhs à fin septembre 2016. Intégrant toutes ces variations, le résultat net part du groupe a plus que doublé à 250,0 M Dhs, contre 116,5 M Dhs une année auparavant. À trois mois de la clôture de l’exercice 2016, les réalisations financières du Crédit du Maroc ressortent en croissance, capitalisant principalement sur l’amélioration de la profitabilité et sur l’allégement considérable de la charge de risque.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus