Crédits bancaires: Essoufflement et risques…

Selon Bank Al-Maghrib (BAM), le crédit bancaire s’est accru de 2,2% en juillet 2016 après 2% une année auparavant. Pour le seul mois de juillet, l’encours des crédits bancaires ressort en retrait de 0,7%, contrastant avec l’amélioration de 2,6% enregistrée le mois précédent, pour se situer à 787,2 Mrds Dhs. Cette évolution reflète principalement l’accélération du rythme de croissance des crédits à l’équipement de 3,2% à 4,4% et l’atténuation de la baisse des facilités de trésorerie de 0,5% à 0,1%, a relevé BAM qui vient de publier une note relative aux indicateurs clés des statistiques monétaires de juillet 2016. En revanche, la progression des crédits à la consommation s’est quasi-stabilisée à 4,9% tandis que le taux de croissance des concours à l’immobilier est revenu de 2,1% à 1,7%. De leur côté, les prêts à caractère financier ont enregistré un repli de 5,7% au même titre que les facilités de trésorerie qui se sont rétracté de 0,6%.
Enfin, les créances en souffrance reprennent leur trajectoire haussière pour se situer à 61,3 Mrds Dhs (+1,6% en mensuel et +10,2% sur un an), détériorant ainsi le taux de créances en souffrance de 0,2 point à 7,8% (+0,6 point par rapport à juillet 2015).

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus