The news is by your side.

Crise au Soudan : L’armée appelée à regagner les casernes

0 228

Le message scandé par milliers de Soudanais, toutes générations confondues, qui défilent pour la septième fois en un mois dans les rues de la capitale et dans tout le pays, se veut clair : les militaires doivent retourner dans leurs casernes. Les manifestants réclamant ni plus ni moins la chute de la junte militaire. Déterminés à occuper les rues, les Soudanais assurent qu’ils persisteront dans la désobéissance civile tant qu’ils n’auront pas obtenu gain de cause. Tel est le mot d’ordre donné par les comités de résistance.
Les forces de police qui bloquaient les rues conduisant au Conseil ont eu recours aux gaz lacrymogènes pour disperser les cortèges de manifestants. Des grenades assourdissantes ont été tirées et plusieurs manifestants sont touchés au visage par des tirs tendus. Des tirs à balles réelles ont aussi été entendus. À chaque détonation, les manifestants se dispersent avant de revenir à la charge. La confrontation s’est poursuivie dans la nuit. De nombreux militants ont été arrêtés, jusque dans les hôpitaux. Malgré la répression, la contestation est loin de s’essouffler.
En marge des manifestations, Mariam Sadiq al-Mahdi, ancienne ministre soudanaise des Affaires étrangères, qui est aussi l’une des figures de l’opposition civile, a mis en garde contre la militarisation de la vie politique, qui à la faveur de la crise ouverte par le coup d’État, pourrait conduire le pays à la guerre civile.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.