D. Friedman, ambassadeur US en Israël: Une nomination sans consentement unanime

0
Le Sénat américain a confirmé jeudi, à une étroite majorité, la nomination de David Friedman, un financier sans expérience diplomatique, au poste d’ambassadeur des États-Unis en Israël. Cet avocat américain juif proche de Donald Trump est controversé pour ses positions radicales en faveur de la colonisation dans les Territoires palestiniens. Il n’a récolté que 52 voix contre 46. Pendant des décennies, les candidats au poste, qu’ils soient
démocrates ou républicains, avaient toujours été approuvés sans objection, la plupart du temps par consentement unanime. Deux sénateurs démocrates se sont prononcés pour et deux élus républicains n’ont pas participé à la séance.
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a aussitôt tweeté que « David Friedman serait chaleureusement accueilli en tant que représentant du président Trump et ami proche d’Israël ». L’organisation américaine juive de gauche, J Street, s’est de son côté félicitée que « près de la moitié du Sénat ait voté contre un candidat ni qualifié, ni adapté ». À droite, au contraire, l’association Republican Jewish Coalition a salué la confirmation de ce « confident de longue date du président Trump » grâce à qui « la relation entre les États-Unis et Israël va se renforcer ».

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus