D. Trump clive les républicains

0
De l’ouverture de la convention républicaine ouverte lundi dernier à Cleveland, Donald Trump gardera un mauvais souvenir. Elle a été perturbée par les délégués opposés à la candidature du richissime homme d’affaires. Prenant le prétexte d’un vote de procédure, ils ont exprimé leur profond rejet du candidat à la Maison Blanche. Un rejet qui s’exprime aussi dans la rue.
Les délégués républicains s’apprêtaient à adopter le règlement de la convention lorsqu’une partie d’entre eux, opposés à Donald Trump, ont manifesté leur mécontentement. Réclamant un scrutin alors que la motion s’apprêtait à passer sans vote, les insurgés ont hurlé et sifflé contre les autres responsables républicains. Mais le président de la séance a laissé tomber son marteau, faisant adopter la mention au mépris des contestataires.
A Cleveland, les anti-Trump se sont aussi fait entendre dans la rue. Avant même le début de la convention, des rassemblements dénonçant les politiques prônées par le candidat à la Maison Blanche étaient déjà organisés dans le centre-ville. CAIR, une organisation musulmane et de lutte pour les droits civiques, a ainsi rassemblé une petite centaine de personne pour dénoncer les politiques à l’encontre de leur communauté.
Donald Trump veut fermer les frontières aux musulmans, mais pas seulement. Les migrants sud-américains sont également pointés du doigt. Pour les empêcher d’entrer aux Etats-Unis, le futur candidat républicain souhaite ériger un mur à la frontière avec le Mexique. Les anti-Trump devraient manifester tout au long de cette convention et espèrent que la présence de nombreux médias permettra de faire passer leur message.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus