D. Trump, un présidentiable sans le sou ?

0
A mesure que la popularité de Donald Trump baisse, ses fonds fondent alors que la campagne est encore loin d’être terminée. Au mois de mai, entre 3 et 5 millions de dollars ont pu tomber dans l’escarcelle de D. Trump, alors qu’Hillary Clinton en engrangeait 26. Au 1er juin, le premier avait dans ses caisses un peu plus d’un million de dollars de trésorerie, et la seconde 42 millions. D. Trump n’aime pas lever des fonds et il accuse sa rivale d’être achetée par ses donateurs. Il vient tout de même de lancer un appel en ligne à ses partisans et se dit prêt à utiliser son propre argent, comme il l’a fait pendant la saison des primaires.
Il se flatte d’ailleurs d’avoir une task force de 70 membres , alors que Mme Clinton en compte 700. Mais tous les stratèges républicains s’accordent à dire que Trump doit dès maintenant mettre en place une infrastructure nationale indispensable pour être élu. Mais avec quels moyens ? Au-delà de ce débat de fonds, c’est à un autre, éminemment économique, que l’on assiste… Parlant de l’économie dans l’Ohio, H. Clinton a démoli l’image d’homme d’affaires accompli de son rival dont le programme, a-t-elle prévenu, plongerait le pays dans la récession. Mais les Américains font plus confiance à Donald Trump pour redresser l’économie US qu’à l’ex-sénatrice de New-York. Qui croire ?

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus