Daech menace la Chine: Alerte sur les Ouïgours depuis Mossoul

0
L’organisation terroriste « Etat islamique » cible la Chine. Dans une vidéo sanglante, des combattants ouïghours adressent un avertissement à Pékin, comme le rapporte le SITE Intelligence Group, un organisme spécialisé dans la surveillance sur internet des sites islamiques. Depuis longtemps, la Chine se dit victime du « terrorisme international » et accuse des « séparatistes ouïghours » du Xinjiang, région de l’extrême ouest du pays, d’être à l’origine d’attaques meurtrières.
Dans cette vidéo de 28 minutes, un militant barbu, couteau en main, hurle en ouïghour que « des rivières de sang » seront versées « afin de venger les opprimés ». Puis il égorge un homme devant la caméra.
Des images choc qui visent directement la Chine, et ça n’est pas la première fois : en décembre 2015, Daech avait déjà publié un chant guerrier en mandarin pour recruter des combattants en Chine.
Selon une estimation du centre de réflexion New America Foundation, plus de 100 musulmans chinois auraient rejoint les rangs des djihadistes.
Sous le slogan « frapper fort », Pékin contrôle d’une main de fer la population du Xinjiang, terre de 10 millions d’Ouïghours, turcophones et musulmans, avec à la clé des arrestations, des condamnations en masse et des mesures de sécurité draconiennes.
En début de semaine, l’armée et la police s’étaient livrées à une démonstration de force, faisant défiler 10 000 hommes lourdement armés dans la capitale Urumqi. Autant dire que la menace de Daech est prise très au sérieux par Pékin qui, faut-il le rappeler, apporte tout son soutien diplomatique à la Syrie aux Nations Unies. Les recours au véto pour bloquer des résolutions anti-syriennes sont monnaie courante.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus