DAECH OCCUPE LES DEVANTS DE LA SCÈNE : SANCTIONNER ISRAËL!

0 64

Alors que les larmes de Charlie Hebdo ne sont pas encore séchées, voilà que les attentats de Copenhague rappellent, si besoin est, que la menace terroriste est bel est bien présente. La France décide d’envoyer, à grand renfort de communication, le Charles de Gaule, son unique porte-avions, au large du Golf pour épauler l’armada américaine présente dans la région face à DAECH. A Bab el Mendeb, le Yémen se consume à petit feu. Inquiètes par la montée en puissance de groupuscules hostiles aux intérêts occidentaux mais allié de l’Iran Chiite tapi dans l’ombre mais qui compte s’imposer comme l’un des interlocuteurs avec qui il faut compter, l’Europe, les Etats Unis et les pays du Golf cherchent désespérément un allié pour contrer ce danger imminent. L’Egypte dont l’économie est exsangue, ne peut accepter que ce passage stratégique échappe à son contrôle. Contre toute attente, un contrat d’achat de 24 Rafales est signé entre Paris et Le Caire. C’est l’urgence et les garanties sonnantes et trébuchantes des pétromonarchies l’ont imposé dans cette zone de conflit. Et pendant ce temps là, un peuple se meurt dans l’indifférence totale. Un peuple asphyxié par l’arrogance de dirigeants autistes crie au secours, mais personne ne l’entend, ou plutôt rares sont les personnes qui
daignent prêter l’oreille aux cris de ses souffrances ravivées à répétition. Ce n’est pas dans l’air du temps de soutenir la cause juste du peuple palestinien dépossédé mais plutôt de braquer les caméras et tendre les micros au Premier Ministre Israélien qui, face à « la menace globale » qui guette la communauté israélite dans le monde, invite les juifs du monde entier à venir en Israël. L’Eldorado vanté par ce chantre de la droite dure israélienne scintille sur le dos du peuple palestinien. Un miroir aux alouettes si on comptabilise le nombre des départs d’Israéliens écoeurés par autant d’injustices. La Palestine n’est pas à classer dans la rubrique du « reste de l’actualité », mais un pays, un peuple qui se doit d’être écouté et entendu. La solution de ce problème reste le nœud gordien de la résolution globale et durable du conflit au Proche Orient. Nous avons fait le choix de donner la parole à la Représentation Palestinienne à Paris, en la personne de Mr.Safwat Ibraghit. Nous avons voulu avoir le sentiment et l’analyse de la Mouqataa à travers un de ses porte parole à Paris pour éclairer l’opinion publique sur la situation des palestiniens dans les territoires occupées et sur le regard que porte la direction palestinienne sur ce conflit en particulier et sur l’embrasement de la région en général.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus