Daech perd Dabiq : Etonnante avancée turque !

0 61
Dabiq, ville syrienne rendue mythique par la propagande de Daech a été reprise par des rebelles syriens soutenus par Ankara a-t-on appris dimanche. Cette ville proche de la frontière turque était sous le contrôle de l’organisation terroriste « l’État islamique » depuis 2014. Ce qui étonnant c’est la facilité avec laquelle la reconquête a eu lieu. Ce qui pousse nombre d’observateurs à y voir, en creux, le jeu des plus troubles de la Turquie qui avait été confondu d’avoir soutenu l’expansion de Daech non seulement en Syrie mais également en Irak. D’après le très célèbre Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), « les rebelles ont pris Dabiq après le retrait de la localité des jihadistes du groupe État Islamique (EI) », et poussé l’avantage pour faire main basse aussi sur Soran, une localité mitoyenne. « Le mythe brandi par Daech de la grande bataille de Dabiq est terminé », a déclaré de son côté Ahmed Osman, qui dirige le groupe rebelle Sultan Mourad, affilié à l’Armée syrienne libre (ASL). Un autre groupe rebelle, l’Union Fastaqim, a lui aussi confirmé que Dabiq était tombée alors que l’agence officielle turque Anadolu a précisé que les rebelles syriens étaient en train de désamorcer des bombes laissées par l’EI, comme le fait généralement ce groupe extrémiste dans les localités qu’il abandonne. Des observateurs jugent que ces avancées qui se font au détriment de Daech profitent à la Turquie qui se positionne ainsi mieux sur le terrain syrien pour arriver à ses fins : établir une zone tampon que le régime syrien lui dénie.
Il y a lieu de rappeler que Dabiq représentait un symbole fort pour l’EI, en raison d’une prophétie sunnite affirmant qu’elle sera le lieu de la bataille ultime entre les chrétiens et les musulmans avant l’Apocalypse. Mais la ville elle-même n’a que peu de valeur militaire en comparaison des villes stratégiques comme Raqqa, en Syrie ou encore Mossoul, en Irak.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus