Daech s’implante en Allemagne : Perquisitions tous azimuts

0
Ce mardi matin, la police allemande est mobilisée pour mener 200 perquisitions dans dix Länder, en Allemagne. La presse allemande et le ministère de l’intérieur allemand annoncent qu’il s’agit d’un démantèlement d’un réseau lié à Daech. Pas moins de 190 habitations et bureaux sont fouillés, notamment dans les grandes villes du pays telles que Berlin ou Hambourg. Ces locaux appartiennent à une organisation salafiste nommée « La vraie religion », interdite par le ministre fédéral de l’intérieur. Elle est soupçonnée d’avoir incité 140 personnes à rejoindre les rangs de Daech.
« La vraie religion » compte plusieurs centaines de membres. C’est la deuxième fois seulement depuis 2001, que les autorités allemandes prennent une telle décision: à l’époque, un groupuscule appelé « L’Etat du califat », agissant depuis Cologne, avait lui aussi été interdit en raison de son idéologie extrémiste.
Le mouvement visé ce mardi est dans le collimateur des autorités allemandes en raison d’opérations controversées de distribution de corans dans des zones piétonnières de plusieurs villes, associées au recrutement de volontaires pour le « jihad ». « Le message que nous envoyons aujourd’hui est de dire qu’il n’y a pas de place en Allemagne pour les islamistes », a déclaré le ministre de l’Intérieur. « Nous ne voulons pas de terrorisme en Allemagne, nous ne voulons pas qu’il y ait de la propagande en faveur du terrorisme en Allemagne ou qu’il soit exporté depuis l’Allemagne », a-t-il ajouté. Le renseignement intérieur évalue à environ 9.200 le nombre d’islamistes radicaux présents en Allemagne et à 1.200 celui des plus déterminés d’entre eux susceptibles de pouvoir commettre des attentats.
Les autorités allemandes ont accru la pression ces derniers temps sur les milieux salafistes. La justice allemande avait arrêté il y a une semaine cinq personnes soupçonnées d’avoir monté un réseau de recrutement pour le compte de Daech, dont une présentée par le gouvernement comme étant un des principaux relais du groupe djihadiste dans le pays.
Mais ces opérations ne doivent pas non plus faire oublier que la veille des services allemands, déployée tous azimuts, a touché également à la Bundeswehr de peur de voir l’armée allemande affectée du virus djihadiste.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus